Marrakech se donne toutes les chances pour un déconfinement efficace

20 mai 2020 - 01h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’attractivité de la ville de Marrakech, au plan culturel et touristique, fait l’unanimité. Mais après avoir subi de plein fouet la crise sanitaire du covid-19, il lui faudra se reconstruire, et vite.

La ville de Marrakech fait partie des cités ayant été durement secouées par la pandémie du nouveau coronavirus. C’est pour travailler à ce qu’elle retrouve sa gloire d’alors, que les autorités de la ville et l’ensemble des intervenants et acteurs institutionnels ainsi que la société civile, sont à pied d’œuvre, depuis quelques semaines déjà, afin d’anticiper tous les scenarii envisageables, pour gérer au mieux la période post-confinement. Il faudra du temps et une batterie de mesures proactives, en termes de distanciation sociale, de sécurité sanitaire et de gestion des espaces publics et de mobilité, durant la période post-covid-19, rapporte la MAP.

Le déconfinement, selon les opinions des spécialistes, des experts, et des différentes parties concernées, "devra se faire de manière progressive". C’est d’ailleurs pour cela que la wilaya de la Région Marrakech-Safi a déclenché "une dynamique en vue de fédérer les énergies et engager une réflexion collective et structurée dans le cadre d’un débat constructif". Il s’agira d’évoquer non seulement "les spécificités et problématiques de la situation actuelle", mais aussi "l’aspect prospectif", avec ses contraintes et défis qui exigent la recherche de solutions créatives et innovantes pour mieux s’adapter à la période post covid-19.

Ainsi, pour permettre la concertation entre l’ensemble des acteurs concernés par les modalités de la période après confinement, "un Forum ’Marrakech post Covid-19’ a été lancé et prévoit une série de panels et d’ateliers de réflexions et d’échanges". Selon Karim Kassi-Lahlou, le wali de la région, il s’agira à travers ce forum, de permettre "la canalisation de toutes les interventions selon une stratégie unifiée, fondée sur trois axes essentiels". Dans les détails, il a expliqué que le premier axe est basé sur "la protection, la prévention et la sécurité sanitaire", alors que le deuxième concerne "la relance des secteurs économiques et sociaux dans la perspective de garantir un nouveau décollage". Pour ce qui est du troisième axe, il porte sur "l’innovation à travers l’élaboration de nouvelles solutions et outils d’intervention".

Après l’organisation de quatre ateliers interactifs à distance sur plusieurs thématiques ayant pour but de sonder le terrain à la recherche de solutions et stratégies pouvant permettre de redonner à la ville sa clarté d’autrefois, tant sur le plan économique que touristique, une première visioconférence a été initiée sous le thème "Quels espaces publics après le déconfinement ? Penser le déconfinement à travers une pratique intelligente des espaces publics". Une rencontre virtuelle au cours de laquelle des responsables, des acteurs institutionnels, des universitaires et des experts dans les domaines de l’urbanisme, de l’éducation et de la formation, de la santé, du tourisme, de l’architecture et de l’habitat, ont apporté "des regards croisés et prospectifs sur l’usage et la gestion des espaces publics dans la cité ocre après la fin du confinement", indique la MAP.

Les participants à ce premier webinaire ont, dans leurs recommandations, mis l’accent sur l’importance de "mettre en place une nouvelle conception relative aux modalités d’exploitation des espaces publics, à même de garantir la sécurité de tous, dans le respect des mesures préventives après le déconfinement". Ils ont également suggéré "l’interdiction temporaire de l’exploitation des espaces publics pour l’exercice d’activités commerciales et économiques, la sensibilisation et la conscientisation sur la nécessité de respecter les précautions sanitaires et la préservation des espaces publics".

En initiant un tel dialogue entre les acteurs concernés sur la question cruciale du déconfinement et les mécanismes d’intervention proactive, les autorités attendent d’avoir en main tous les outils nécessaires pour la gestion d’un déconfinement progressif mais efficace.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Rencontre - Restauration - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.