Arnaque à la carte bancaire : gros coup de la police à Méknès

8 janvier 2023 - 23h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Un jeune âgé de 24 ans a été arrêté par les éléments de la police judiciaire de Meknès pour son implication présumée dans une affaire d’escroquerie et de fraude à la carte bancaire.

Tout est parti de plusieurs plaintes reçues par la police faisant part de l’exploitation de données de cartes bancaires obtenues de manière frauduleuse, et utilisées pour divers achats. La police judiciaire de Meknès a donc ouvert une enquête qui a abouti à l’identification et l’interpellation du jeune homme impliqué dans ces actes criminels.

À lire : Casablanca : ils utilisaient des cartes bancaires piratées

Âgé de 24 ans, les perquisitions à son domicile ont permis la saisie de trois appareils de paiement par cartes bancaires, un véhicule tout-terrain et une somme d’argent estimée à 342 500 dirhams. Ce montant proviendrait de cette activité criminelle, affirme un communiqué de la DGSN, qui souligne que le suspect a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête ouverte pour déterminer toutes les zones d’ombre de cette affaire.

Sujets associés : Meknès - Piratage - Banques - Garde à vue - Arrestation

Aller plus loin

Piratage de comptes bancaires au Maroc : six personnes arrêtées

Six individus dont une femme, ont été arrêtés par les éléments de la brigade nationale de la police judiciaire pour leurs liens présumés avec un réseau criminel actif dans le...

Casablanca : ils utilisaient des cartes bancaires piratées

La police d’Ain Chok à Casablanca a arrêté trois individus pour leur implication présumée dans l’exploitation des cartes bancaires volées.

Interpol fait arrêter un Marocain pour piratage de comptes bancaires internationaux

Un homme recherché par Interpol pour piratage de cartes et de comptes bancaires internationaux a été arrêté jeudi à Marrakech par la Brigade nationale de la police judiciaire...

Faites attention à vos cartes bancaires

Le "skimming", la nouvelle fraude à la carte bancaire, est en vogue au niveau des guichets automatiques marocains. La DGSN et la direction de la supervision bancaire sont en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Bonne nouvelle pour les employés de banque au Maroc

Très bonne nouvelle pour les banquiers marocains qui verront, dès la prochaine fiche de paie, une augmentation de salaire.

Les dépôts bancaires des MRE dépassent les 190 MMDH

À fin juin dernier les dépôts bancaires se sont accrus de 3,9 % s’établissant à 1 085,2 milliards de DH, selon les dernières statistiques monétaires publiées par Bank Al-Maghrib.

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,12% vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,34% face au dollar américain entre le 01 et le 07 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Appel à mettre fin à l’échange d’informations fiscales des MRE

L’Organisation démocratique du travail (OMT) a vivement critiqué la politique gouvernementale à l’égard des Marocains résidant à l’étranger, pointant du doigt une approche jugée superficielle et occasionnelle, particulièrement lors de l’accueil des MRE...

Maroc : les nouveaux billets et pièces de monnaie dévoilés

Les nouveaux billets de banque et pièces de monnaie émis par Bank Al-Maghrib (BAM) sont entrés en circulation ce vendredi 24 novembre 2023.

Le virement bancaire instantané au Maroc sera bientôt lancé

Bank Al-Maghrib a annoncé le lancement d’ici la fin de l’année, au Maroc, du virement bancaire instantané.

Chèques sans provision : une aministie bienvenue au Maroc

Au Maroc, le service centralisé des amendes pour défaut de provision sur chèques a enregistré en 2022 559 918 incidents de paiement, soit une augmentation de près de 12 %, comparativement à l’année précédente. C’est ce qui ressort d’un rapport sur la...

Le nouveau régime des dotations touristiques porte préjudice aux Marocains voyageant à l’étranger

Alors que l’Office des Changes assure avoir entrepris une réforme pour simplifier le régime des dotations touristiques pour tous les intervenants, y compris les banques, il a été constaté que le nouveau régime porte préjudice à de nombreux Marocains...

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

Le fisc marocain examine de près les comptes bancaires

Au Maroc, la Direction générale des Impôts (DGI) continue de traquer les « mauvais contribuables ». Elle a récemment lancé une vaste opération de contrôle et de vérification des comptes bancaires.