Recherche

« Merci au Maroc, merveilleuse terre d’accueil ! »

© Copyright : DR

19 mai 2020 - 09h00 - Société

Confinée à Aït Bihi, petit village au-dessus de Taghazout, la Toulousaine Sophie salue l’hospitalité des Marocains. Elle et sa fille, Juliana, attendent « des solutions plus raisonnables » pour leur rapatriement vers la France.

« Originaires de la région Toulousaine, nous sommes arrivées à Agadir, jeudi 12 mars pour 8 jours. Dès le lendemain, le Maroc ferme ses frontières, notre vol retour a été annulé. Comme beaucoup d’autres personnes, nous nous sommes retrouvées bloquées ici », raconte Sophie par mail.

À l’en croire, le consulat français a réussi à mettre en place des vols de rapatriement sur Paris qui sont trop chers pour elle et sa fille. Face à la situation, elles ont décidé de rester confinées à Aït Bihi, petit village au-dessus de Taghazout dans l’attente de solutions plus raisonnables.

« Ici, on se sent en sécurité : le confinement est respecté, le port du masque est obligatoire même en voiture, toutes les mesures de sécurité pour respecter les gestes barrières sont prises. Les gens du village sont très accueillants et nous font partager le ftour chaque soir… », témoigne la Toulousaine.

Et de poursuivre : « Ici, pas de grands discours. Le déconfinement est prévu pour le 20 mai (finalement le 10 juin ndlr)… La population sera rapidement informée de la décision de prolongation ou de la mise en place d’un déconfinement. Pas de débat télévisé, de syndicat pour ou contre… On va juste respecter les mesures prises par le Maroc. »

« Nous sommes en contact permanent avec notre famille qui nous manque énormément ; tout le monde est rassuré de nous savoir en sécurité. Ma fille est en contact avec son collège où tout est mis en place pour qu’elle puisse bénéficier de la poursuite de ses cours. Merci au Maroc, merveilleuse terre d’accueil ! », se réjouit la Française.

Mots clés: France , Toulouse , Taghazout , Rapatriement

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact