Les inquiétudes d’une mère de famille d’Orléans bloquée au Maroc

3 mai 2020 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Mimouna, une mère de famille, est bloquée au Maroc en raison de l’état d’urgence sanitaire et de la suspension des vols aériens pour cause de covid-19. Lasse de ces vacances involontairement prolongées, elle lance un appel pressant à l’aide afin de regagner Orléans où ses enfants l’attendent désespérément.

Cette Orléanaise et d’autres sont confinés au Maroc depuis 40 jours. "Les journées sont très longues au village. J’ai dû m’acheter une puce téléphonique marocaine pour pouvoir rester connectée, rester en veille et contacter le consulat général de France à Marrakech. Je suis toute la journée sur les réseaux sociaux à la recherche d’informations… ", raconte Mimouna à La République du Centre.

Cette mère de famille est inquiète pour ses deux enfants restés à Orléans. "Mon fils, Wassim, a 17 ans. Comme il peut rester seul, il garde la maison en mon absence et s’occupe de notre chat. Son père, dont je suis séparée, lui apporte des courses alimentaires. Il me dit qu’il va bien mais je sens que le confinement lui pèse", confie-t-elle. Si les nouvelles de son fils semblent la rassurer, ce n’est pas le cas de sa fille âgée de 11 ans.

"Inaya a été prise en charge par ma belle-sœur à Sandillon. Elle a très mal vécu la situation. Dans des messages vocaux, elle pense que je vais mourir ou que je ne vais jamais revenir…", dit-elle, pleine d’émotion. Son souhait, dira-t-elle, c’est de rentrer en France le plus rapidement possible. Pour ce faire, elle a sollicité l’aide du sénateur du Loiret, Jean-Pierre Sueur et de la députée, Caroline Janvier.

"Nous avons reçu un mail pour un vol exceptionnel d’Air France le 6 mai au tarif unique de 280 euros, fait savoir Mimouna. Nous nous sommes inscrits avec l’espoir d’être sélectionnés." Seulement, Philippe Casenave, consul général de France à Marrakech, précise que "la priorité des inscriptions sur ces vols s’applique aux cas médicaux et sociaux tout particulièrement signalés ou critiques, ainsi qu’aux personnels affectés aux missions prioritaires définies par nos autorités". Elle espère en faire partie. À défaut, elle lance déjà un appel urgent à l’aide.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Tanger - Orléans - Vol - Rapatriement - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Enfin rapatriée du Maroc vers Orléans, Mimouna profite de ses enfants

Mimouna, cette mère de famille bloquée au Maroc depuis 57 jours, a été finalement rapatriée vers Orléans. Alan, cet homme avec qui elle avait commencé cette aventure, est...

Des camping-caristes français racontent leur 80 jours de "mésaventure" au Maroc

Bloqué au Maroc, un couple d’Alpins est resté confiné près de 100 jours durant dans leur camping-car. De retour en France, ils racontent “leur mésaventure” mais assurent n’avoir...

Bloqués au Maroc, ils lancent une pétition à Emmanuel Macron

Bloqué au Maroc, un Français a lancé le 14 avril dernier, une pétition sur internet pour réclamer au gouvernement son rapatriement, par ferry.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...