Recherche

Ils plaident pour le rapatriement de leur père, "une personne à risque", bloqué au Maroc

© Copyright : DR

7 mai 2020 - 08h30 - Marocains du monde

Naïma, ses frères et ses sœurs ont sollicité l’aide des autorités marocaines pour le rapatriement de leur père, Mohamed Nourani, "une personne à risque", qui s’est retrouvé, tout seul, coincé au Maroc en raison du confinement.

Celle-ci, ses frères et sœurs angoissent à l’idée de le savoir tout seul là-bas, sans aucun membre de la famille. "Il est cardiaque, diabétique, c’est une personne à risque. Et puis, il déprime, seul tous les jours, surtout pendant le ramadan", confie-t-elle au journal Vosges Matin. Elle et les autres membres de la famille ont maintenu le contact avec leur père. "Ça lui fait du bien. Mais le pire, c’est que pour l’instant, il ne sait pas que son vol du 14 est annulé. On a peur de sa réaction, qu’il ne le supporte pas".

La famille décide alors de mener certaines démarches visant à faciliter son rapatriement. Saïda, l’autre fille de Mohamed Nourani, adresse une correspondance au député M’jid El Guerrab, membre de la commission des Affaires étrangères, pour l’informer de la situation de son père. De même, une demande de rapatriement a été déposée auprès du consulat de France au Maroc.

"Ils nous ont répondu que le dossier avait été transmis aux services compétents. On n’en sait pas plus. Mais mon père, c’est ici chez lui. Il a travaillé plus de 40 ans à Remiremont. Il doit rentrer".

Mots clés: Rapatriement , M’jid El Guerrab

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact