Maroc : la militante Saida Al-Alami écope de deux ans de prison ferme

30 avril 2022 - 17h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

La militante marocaine des droits de l’Homme, Saida Al-Alami a été condamnée, vendredi, à deux ans de prison pour « outrage envers un corps constitué ».

En détention depuis le 23 mars, la « dissidente politique » a été reconnue coupable par le tribunal de Casablanca d’« outrage envers des fonctionnaires publics dans l’exercice de leurs fonctions, atteinte à la justice et « diffusion de fausses allégations », a confié sa défense, Me Souad Brahma.

A lire : Offense à Mohammed VI : un militant du Rif écope de quatre ans de prison

La militante a été condamnée à deux ans de prison ferme, assortie d’une amende de 5 000 dirhams (près de 474 euros) », a déploré son avocate, promettant faire appel du jugement. Saida Al-Alami, 48 ans a été l’auteure de plusieurs publications critiques à l’encontre des autorités sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, lundi, un autre militant marocain des droits humains, Rabie Al Ablaq, poursuivi en état de liberté, a été condamné à quatre ans de prison ferme pour « offense » envers le roi Mohammed VI sur les réseaux sociaux. Il a fait appel du jugement.

Sujets associés : Casablanca - Droits et Justice - Liberté d’expression - Prison

Aller plus loin

Une militante associative arrêtée pour arnaque au nom du palais royal

Une militante associative à Nador, soupçonnée d’avoir escroqué plusieurs personnes, a été arrêtée par la police judiciaire. Comme méthode pour appâter ses victimes, elle leur a...

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté...

Offense à Mohammed VI : un militant du Rif écope de quatre ans de prison

Le militant rifain, Rabia Ablaq, a été condamné à quatre ans de prison par le tribunal de première instance d’Al Hoceima pour avoir manqué de respect au roi Mohammed VI dans...

Amnesty International appelle à la libération du militant marocain Rida Benotmane

Incarcéré pour avoir critiqué sur YouTube et Facebook les autorités marocaines, le militant des droits humains Rida Benotmane est soutenu par Amnesty International qui appelle à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.