Infecté par le coronavirus, le ministre Abdelkader Amara va mieux

31 mars 2020 - 06h20 - Maroc - Ecrit par : I.L

Confiné à domicile depuis son infection au Covid-19 annoncé le 14 mars, le ministre de l’Équipement, du transport de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, a rassuré sur son état de santé tout en soutenant que “les choses s’améliorent de jour en jour”.

Abdelkader Amara va bien. Dans un entretien accordé à Al-Jazeera.net, le membre du gouvernement a confirmé qu’il "se trouve actuellement dans un état normal et il n’y a pas de symptômes inquiétants”. Cette sortie du ministre vise également à apporter un démenti sur les déclarations infondées sur sa santé par une certaine presse. À l’en croire, son confinement à domicile pourrait (encore) durer “environ deux semaines”. Il souligne par ailleurs que “dans tous les cas, la durée de ce confinement sera décidée par les médecins après une analyse en laboratoire“.

Le ministre de l’Équipement, au cours de l’entretien a également expliqué qu’il travaille à distance, par téléphone, WhatsApp et e-mail, ainsi que via “vidéoconférence” pour communiquer avec le secrétaire général et les autres responsables du ministère, les directeurs généraux et les dirigeants des institutions et organismes publics relevant de ce département (environ 25 institutions). Il a également cité l’Office national des chemins de fer, la société nationale des autoroutes au Maroc et l’Agence nationale des ports, entre autres. Quant aux signatures, le ministre précise qu’elles sont assurées par son assistant “sur mes instructions.”

Au sujet de sa famille, le membre du gouvernement précise qu’il prenait chez lui toutes les précautions préventives, en particulier la distance de sécurité recommandée par les médecins. Revenant sur les conditions dans lesquelles il a été infecté, il assure qu’il était impossible de prédire le lieu ou le moment de la contamination, relevant qu’en vertu de sa responsabilité ministérielle, il s’était rendu dans plusieurs régions du centre et du nord du Royaume et avait également voyagé en Europe pour des missions officielles en transitant par plusieurs aéroports internationaux, tout en veillant au respect des règles de sécurité sanitaire.

Le ministre n’a pas manqué de saluer l’élan de solidarité dont fait preuve la société marocaine pendant cette conjoncture difficile. À ce titre, il a appelé tout le monde au sens de responsabilité et à l’application stricte des directives des autorités compétentes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Abdelkader Amara - Ministère de l’Equipement et du Transport - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Coronavirus : mise en quarantaine du Haut-commissaire du plan et sa famille

Le Haut-commissaire au plan(HCP), Ahmed Lahlimi, a décidé de se mettre en quarantaine avec les membres de sa famille suite à la contamination au coronavirus de son chauffeur...

Maroc : Abdelkader Amara guéri du covid-19

Après plusieurs semaines de traitement, Abdelkader Amara, seul membre du conseil de gouvernement atteint du coronavirus, a recouvré la santé.

Covid-19 : six membres du Conseil communal testés positifs à Kénitra

Après Aziz Rebbah, ministre et maire de Kénitra, six membres du Conseil communal qu’il préside ont été testés positifs au Covid-19.

Le Coronavirus emporte un cadre du ministère de l’Intérieur marocain

Un haut cadre du ministère de l’Intérieur a été emporté par le covid-19. Il s’agit de Mohamed Yessef qui était le secrétaire général de la Direction de la sécurité et de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Retard ou annulation de vol au Maroc : Vos droits et démarches

Au Maroc, le ministère des Transports et de la Logistique a décidé d’aligner les droits des passagers marocains sur les standards européens, en garantissant une indemnisation adéquate en cas de perturbations de vols.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

BTP : Le Maroc en mode « chantier permanent »

Le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) marocain est en plein essor. En 2024, l’investissement public dans ce domaine a connu une augmentation fulgurante de 56 % par rapport à l’année précédente, atteignant un montant de 64 milliards de...

Maroc : 40 milliards de dollars pour changer le visage du transport

Le Maroc s’apprête à mettre en œuvre la vision stratégique lancée par le roi Mohammed VI, afin de « placer le pays sur la voie d’un développement économique et social durable et global ».

400 milliards pour TGV et trains au Maroc : Un vaste chantier pour relier 43 villes

Le Maroc va mobiliser 400 milliards de dirhams pour l’extension et la modernisation de son réseau ferroviaire. Un projet ambitieux qui connectera 43 villes du royaume.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Maroc : les autoroutes en chantier et les autoroutes à l’étude

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a annoncé une série de projets d’infrastructure visant à renforcer le réseau autoroutier national au Maroc. Ces projets devraient contribuer à améliorer la mobilité dans différentes régions du...

Maroc : construction de nouveaux terminaux pour plusieurs aéroports

Le conseil d’administration de l’Office national des aéroports (ONDA) s’est réuni en session ordinaire pour discuter du projet de construction de terminaux dans plusieurs aéroports du Maroc, afin de rationaliser les coûts d’exploitation pour l’ONDA et...

Maroc : des GPS pour traquer les voitures des fonctionnaires

Au Maroc, une ONG appelle à l’installation d’antennes GPS sur les véhicules de service affectés à certains fonctionnaires afin d’éviter leur utilisation à des fins privées.