Maroc : Abdelkader Amara guéri du covid-19

8 avril 2020 - 08h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Après plusieurs semaines de traitement, Abdelkader Amara, seul membre du conseil de gouvernement atteint du coronavirus, a recouvré la santé.

Admis à l’hôpital militaire Mohammed V de Rabat le 24 mars 2020, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, est sorti, lundi 6 avril, de sa chambre d’hôpital, rapporte Alyaoum24. Totalement guéri, Abdelkader Amara a été autorisé à regagner son domicile.

De retour de mission à l’étranger, le ministre ressentait une extrême fatigue. Il avait demandé à faire le test de dépistage du coronavirus, lequel s’est avéré positif. Depuis ce jour, il avait été mis en quarantaine de 14 jours à domicile, où il continuait d’assumer ses charges ministérielles via le télétravail.

Par la suite, il a été hospitalisé et s’en est sorti.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Abdelkader Amara - Conseil de gouvernement - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Touché par le coronavirus, Abdelkader Amara va mieux

Testé positif au coronavirus, le ministre de l’Equipement et des transports, Abdelkader Amara, a rassuré sur son état de santé.

Covid-19 : 300 contaminations et 6 décès au ministère des Finances

Au nombre des Marocains infectés par le coronavirus, on compte 300 cas et 6 décès au ministère des Finances. L’information a été rendue publique jeudi par le ministre Mohamed...

Le ministre Abdelkader Amara gagne son combat contre le covid-19

Le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, a repris du service, après avoir quitté l’hôpital le 7 avril dernier. De retour d’une...

Le Coronavirus emporte un cadre du ministère de l’Intérieur marocain

Un haut cadre du ministère de l’Intérieur a été emporté par le covid-19. Il s’agit de Mohamed Yessef qui était le secrétaire général de la Direction de la sécurité et de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Maroc : une aide directe aux veuves

Le Conseil de gouvernement, présidé par le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch, se réunira jeudi 6 avril pour examiner plusieurs projets de décrets, selon un communiqué du département du Chef du gouvernement publié lundi.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Le Maroc pourrait taxer les superprofits des distributeurs pétroliers

Sur recommandation du Conseil de la concurrence, le gouvernement envisage d’inclure dans le projet de loi de finances 2023, l’instauration d’une taxe exceptionnelle sur les superprofits des distributeurs pétroliers.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.