Ce qu’a dit le salafiste Mohamed Fizazi au Roi Mohammed VI

28 mars 2014 - 21h57 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le salafiste Mohamed Fizazi, condamné après les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca à 30 ans de prison, pour sa présumée influence idéologique sur les responsables des attentats, a dirigé la prière du vendredi dans la mosquée où il officie à Tanger, en présence du Roi Mohammed VI.

"Est-ce que je dirigerai la prière en présence du Roi Mohammed VI, Inchaallah" ? , s’était interrogé le cheikh salafiste sur son mur Facebook la semaine dernière. Jeudi, on lui a annoncé que le monarque en personne allait assister à son prêche du vendredi à la mosquée Tarik Ibn Ziad de Tanger, mais il avait refusé de le confirmer.

Le sujet de la "khotba" (prêche) était la paix sociale et économique en Islam. Après la prière, le Roi Mohammed VI s’est dirigé vers l’Imam salafiste, l’a salué et échangé quelques mots avec lui, avant de quitter la mosquée.

"Il est modeste, humain, et vous ne pouvez vous en rendre compte que si vous vous approchez de lui. Pourtant, il est l’autorité suprême du pays", souligne Mohamed Fizazi dans une déclaration faite au quotidien Akhbar Al Yaoum.

L’homme qui était l’un des symboles de la salafia jihadia avait passé 9 ans en prison, avant d’être gracié par le Roi Mohammed VI. D’après Fizazi, "le destin a voulu que le Souverain passe près de cette mosquée, et dit à ceux qui l’accompagnaient "je veux prier dans cette mosquée".

On lui répond que c’est Fizazi qui y officie, mais le monarque ne change pas d’avis pour autant, raconte le cheikh salafiste. Certaines sources rapportent que l’Imam a dit au Roi : "merci Moulay, sans vous je serai encore derrière les barreaux".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Terrorisme - Religion - Mohammed VI - Tanger - Attentats de Casablanca - Mohamed Fizazi

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : appel à déclarer férié le jour du Nouvel an amazigh

Quelque 45 ONG marocaines et de la diaspora demandent au roi Mohammed VI de déclarer férié le « Yennayer » ou Nouvel an amazigh, célébré le 13 janvier de chaque année.

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Voici la date de l’Aïd El Fitr au Maroc

Débuté le 12 mars au Maroc, le ramadan, l’un des cinq piliers de l’islam, se profile pour de millions de Marocains. Quand aura lieu l’Aïd El Fitr cette année ?

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024 au Maroc

Quelques jours après la célébration de l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, les musulmans sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.