Le Maroc dément les allégations de Reporters sans Frontières

11 avril 2021 - 18h00 - Ecrit par : J.D

Les autorités marocaines se disent surprises et démentent fermement les déclarations de Reporters sans Frontières (RSF) évoquant la violation des droits du détenu Mohamed Lamin Haddi incarcéré à la prison locale de Tifelt 2.

Selon des mises au point faites samedi par le département de la communication au ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports, Mohamed Lamin Haddi n’est pas journaliste et est incarcéré dans des conditions normales répondant aux normes et standards internationaux.

«  L’intéressé bénéficie de tous ses droits sans aucune discrimination à l’instar de tous les autres détenus et a toujours fait l’objet d’un suivi médical approprié  », a assuré le département résumant deux communiqués rendus publics les 23 février et 2 mars 2021 par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion.

Le département fait remarquer que l’intéressé n’a jamais exercé officiellement le métier de journaliste, ni entrepris les démarches nécessaires pour bénéficier d’une carte de presse, document indispensable pour l’exercice de cette profession tel que prévu par la loi marocaine.

Et contrairement à ce qui est dit, l’intéressé n’a jamais observé une grève de la faim et n’a jamais été nourri de force, affirme le département précisant par ailleurs que le détenu Mohamed Lamin Haddi a reçu une visite médicale commanditée par la Commission régionale des droits de l’Homme de Rabat-Salé-Kénitra, le 26 février dernier.

Mieux, relève la même source, le détenu a été en mesure de préparer et de se présenter aux examens de la Faculté des lettres et des sciences humaines Ibn Tofail de Kénitra, organisés au sein de la Maison centrale de Kénitra du 23 au 26 mars 2021.

Sur la question du refus opposé à la mère de Haddi de lui rendre visite, le département de la communication fait savoir que c’est plutôt la mère qui a refusé de respecter les mesures sanitaires de précaution liées à la pandémie de la Covid-19 mises en place par l’Administration pénitentiaire. Et la mère a été entendue, par contre pour des troubles orchestrés le 3 mars, par sa famille devant la prison locale de Tifelt 2.

La veille déjà, suite à une plainte déposée par sa mère, l’établissement pénitentiaire a même reçu une visite du substitut du Procureur du Roi près le Tribunal de première instance de Tifelt, révèle le département précisant que faute de preuves, cette plainte a été classée par le Procureur Général du Roi près la Cour d’appel de Rabat.

« À l’issue d’un procès équitable suivi par nombre d’observateurs nationaux et internationaux, Mohamed Lamin Haddi a été reconnu coupable et condamné à 25 ans de prison suite à son implication dans l’assassinat sauvage de 11 éléments des forces de l’ordre  », a rappelé en écho le département de la communication au ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports.

Tags : Prison - Ministère de la Justice et des Libertés - Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR)

Aller plus loin

RSF appelle à la libération d’un journaliste emprisonné au Maroc

Reporters sans frontières (RSF) a appelé les autorités marocaines à libérer le journaliste Mohamed Lamine Haddi, collaborateur de la chaîne de télévision de la « République arabe...

Nous vous recommandons

Le Maroc refuse d’accueillir Hassan Iquioussen, en annulant le laissez-passer

Le Maroc n’a pas encore donné son accord permettant à l’imam Hassan Iquioussen d’être accueilli sur son territoire. Le laissez-passer consulaire délivré dans ce sens a été suspendu mardi soir.

Deux artistes marocains meurent dans un terrible accident de voiture

Deux artistes marocains sont décédés dans un grave accident de la route survenu dans la province de Beni Mellal. Une enquête est en cours pour élucider les circonstances de ces décès.

L’Algérie porte de nouvelles accusations contre le Maroc

L’Algérie s’en prend à nouveau au Maroc. Le chef d’État-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), Saïd Chanegriha accuse le royaume de «  conspiration  » contre son pays.

Bousculade à la grande piscine de Rabat

Très prisée pendant l’été, la grande piscine de Rabat n’avait jamais connu une bousculade aussi dangereuse que dimanche dernier. Des milliers de jeunes, foulant au pied les mesures prises pour lutter contre le coronavirus, se sont rendus à la piscine afin...

Carburants au Maroc : les prix repartent à la hausse

En baisse depuis quelques semaines, les prix à la pompe repartent à la hausse et se rapprochent des 15 DH le litre.

La Russie ne chercherait-elle pas à pousser le Maroc et l’Algérie à la guerre ?

L’historien et arabisant français Jean-Pierre Filiu estime qu’une « escalade de la crise ukrainienne pourrait désormais avoir des retombées en Méditerranée » et qu’après l’Ukraine une guerre pourrait avoir lieu en Méditerranée orientale, où la Russie a envoyé...

Hausse du prix du blé : remise en cause du modèle économique marocain ?

Comme de nombreux pays ayant des relations commerciales avec la Russie et l’Ukraine, le Maroc est sérieusement perturbé par la crise entre les deux pays, avec la flambée des prix des céréales et des...

Le gazoduc Maghreb-Europe pourrait être réactivé

Des médias algériens ont évoqué la possibilité d’une réouverture du gazoduc Maghreb-Europe (GME) pour acheminer du gaz vers l’Europe dans le cadre du projet de construction du gazoduc MidCat.

Le Covid-19 va-t-il gâcher les vacances des MRE ?

Le Maroc fait face depuis quelques semaines à une résurgence des cas du Covid-19. Le niveau de vigilance est passé du vert faible à l’orange moyen. Le gouvernement pourrait recourir à des « mesures non souhaitables », pour freiner les contaminations et...

Wizz Air suspend des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Wizz Air va mettre fin à la liaison Dortmund-Marrakech. Cette suspension intervient après que la low-cost hongroise a décidé de fermer ses bases de Dortmund et Riga.