RSF appelle à la libération d’un journaliste emprisonné au Maroc

7 avril 2021 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Reporters sans frontières (RSF) a appelé les autorités marocaines à libérer le journaliste Mohamed Lamine Haddi, collaborateur de la chaîne de télévision de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » incarcéré au Maroc depuis 10 ans. L’ONG internationale affirme qu’il « est dans un état de santé particulièrement préoccupant ».

Dans un communiqué, RSF alerte sur les conditions de vie et de détention de Mohamed Lamine Haddi, collaborateur de la chaîne de télévision de la «  RASD «  incarcéré le 20 novembre 2010, puis condamné à 25 ans de prison en 2013 pour le meurtre de membres des forces de l’ordre. Il avait été interpellé après qu’il avait couvert le démantèlement par les Forces armées royales (FAR) du campement de Gdim Izik, près de Laâyoune.

« Nourri de force après une grève de la faim de 78 jours, le journaliste «  sahraoui  » […] est dans un état de santé particulièrement préoccupant », fait savoir l’ONG internationale. À l’en croire, Mohamed Lamine Haddi – considéré par le Maroc comme un militant indépendantiste – a entamé une grève de la faim illimitée le 13 janvier pour dénoncer les mauvais traitements dont il se dit victime. Selon RSF, le journaliste est nourri de force par une sonde nasogastrique ces derniers jours. L’organisation de défense de la liberté d’informer a également précisé que les autorités marocaines refusent tout droit de visite à sa famille.

« Le supplice de Mohamed Lamine Haddi n’a que trop duré. Il est temps d’y mettre un terme et de sortir de l’oubli un journaliste victime d’un conflit » vieux de 45 ans, a déclaré Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, prévenant que le professionnel des médias « est aujourd’hui en danger de mort, et qu’il doit être au plus vite libéré. » C’est pourquoi, « nous lançons un appel d’urgence pour que les autorités marocaines mettent fin à son calvaire ».

Sujets associés : Santé - Reporters sans frontières (RSF) - Prison - République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Aller plus loin

Maroc : le gouvernement dénonce les accusations de RSF

Après la publication par Reporters Sans Frontières (RSF), d’une capsule vidéo dénonçant la dégradation de l’état de la liberté d’expression au Maroc, c’est au tour des autorités...

Le journaliste Souleimane Raissouni hospitalisé

Incarcéré à la prison locale d’Oukacha de Casablanca, le journaliste Souleimane Raissouni a été transféré lundi à la clinique de la prison dans un état critique, a indiqué son...

RSF appelle à l’arrêt du harcèlement d’Omar Radi

Reporters sans frontières réagit à l’interpellation du journal Omar Radi. Pour RSF, les autorités marocaines doivent mettre fin au harcèlement du journaliste.

Reporters sans frontières : le Maroc toujours mal classé

Le Maroc a gagné une place dans le dernier classement annuel de Reporters sans frontières (RSF), qui a néanmoins alerté sur une situation précaire des médias indépendants dans...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

La députée Zineb Simou victime d’une intoxication alimentaire

Zineb Simou, députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été victime d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé dans un petit restaurant à Ksar El Kébir.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...