Controverse autour de la construction d’un centre d’hébergement pour les mineurs non accompagnés à Montpellier

27 mars 2021 - 08h40 - France - Ecrit par : S.A

La construction d’un centre d’hébergement pour 50 mineurs non-accompagnés (MNA) dans le quartier de la Blanquette, à Montpellier, fait l’objet de vives critiques de la part de trois associations et des riverains. Michaël Delafosse, maire de la ville maintient sa décision et affirme qu’il n’y aura plus un MNA dans les hôtels.

« Cinq minutes avant une séance du Département de l’Hérault, des conseillers départementaux ont découvert un contrat de prêt à usage de terrain entre la Métropole et le conseil départemental, concernant un terrain de 5 000 m², destiné à accueillir les MNA que Michael Delafosse souhaite déplacer du centre-ville vers le nord de notre ville », assurent l’association citoyenne de défense de l’environnement du nord de Montpellier, le conseil de quartiers Hôpitaux-Facultés, présidés par Thierry Teulade et le collectif Non au Béton présidé par l’avocat d’ici, Alain Berthet.

« Contrairement à ce qui a été affirmé par la ville et le département, il ne s’agit donc pas d’une solution provisoire, mais bien la confirmation du «  stockage  » de 50 mineurs pour 5 années, sur un terrain ne possédant, ni tout à l’égout, ni eau, ni électricité, mais surtout sans accompagnement éducatif et sans protection contre la tentation de l’argent facile », dénoncent-ils, ajoutant que « le démarrage des travaux de gros-œuvre le 12 février se poursuit sans qu’une autorisation d’urbanisme n’a encore été délivrée. Aussi, ont-ils affirmé que ces MNA seront accueillis dans des « Algeco ».

Un autre opposant au projet : le député de la 4ᵉ circonscription de l’Hérault, Jean-François Eliaou, auteur d’un rapport sur la gestion des MNA en France. Celui-ci aurait annoncé de fausses informations sur la construction du centre, lesquelles ont fait réagir Michaël Delafosse. « Notre ville est confrontée à l’épineux problème des mineurs non-accompagnés. Beaucoup de ces MNA cherchent des trajectoires d’insertion, mais certains, une minorité, basculent dans autre chose et souvent faute d’encadrement adapté. J’ai, avec Sébastien Cote, mon adjoint en charge notamment de la tranquillité publique, tenu un tour de table, conformément à mes engagements de campagne, avec tous les acteurs de ce dossier. Nous sommes en train de réaliser un lieu éducatif, le plus vite possible », fait savoir le maire et président de la Métropole de Montpellier.

Il se dit révolté du fait que des mineurs se retrouvent dans des chambres d’hôtel. "[…] Nous construisons un lieu avec un encadrement éducatif par des professionnels et qui nous permettra de ne plus avoir de MNA dans des chambres d’hôtel. […] J’ai fait le choix d’avoir un lieu où on éduque, où on encadre, où on accompagne, où on évite que les mafias, ou plutôt les réseaux mafieux, ou plutôt les gens qui voudraient abuser de la détresse humaine prennent corps. Et quand ce lieu sera construit, il n’y aura plus de MNA dans des chambres d’hôtel à Montpellier ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Montpellier - Enfant

Aller plus loin

Saint-Nazaire : Elle rentre et trouve deux mineurs dans son lit

Deux mineurs, dont l’un est d’origine marocaine, ont profité de l’absence d’une habitante de Saint-Nazaire pour squatter son appartement. Se retrouvant dans l’impossibilité de...

Mineurs non accompagnés délinquants : toujours un casse-tête pour les autorités françaises

Les colonnes de la délinquance des mineurs non accompagnés d’origine marocaine ne cessent de s’allonger et avec elles, les plaintes et les arrestations, malgré les stratégies...

Quatre mineurs marocains placés en garde pour avoir agressé une femme à Montpellier

Un équipage de la Police secours a interpellé quatre mineurs non accompagnés originaires du Maroc dans le secteur de l’avenue d’Assas. Il leur est reproché d’avoir agressé une...

Des avocats saisissent la justice après un tract du RN contre les mineurs isolés

Une centaine d’avocats français ont saisi vendredi 4 juin les procureurs de Nanterre, Versailles et Créteil pour « incitation à la discrimination et à la haine », après un tract...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Au Maroc, les élèves fêtent la fin d’année scolaire en déchirant leurs cahiers

Au Maroc, des scènes des élèves déchirant leurs cahiers et livres pour annoncer la fin de l’année scolaire, se sont reproduites.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...