Recherche

Affrontements à Tanger après la mort d’un Camerounais

© Copyright : DR

5 décembre 2013 - 16h07 - Société - Par: Bladi.net

Le décès d’un ressortissant camerounais mercredi au quartier populaire Boukhalef, à Tanger, a soulevé une vague de protestation dans la ville, où plus de 600 migrants subsahariens se sont saisis de la dépouille de la victime et ont refusé de la rendre aux autorités locales.

Le jeune Cédric, 16 ans à peine, serait tombé du quatrième étage de l’immeuble où il habitait, alors qu’il tentait de fuir la police et des éléments des forces auxiliaires, qui effectuaient une perquisition dans la bâtisse, occupée essentiellement par des subsahariens.

Des sources policières locales contactées par Bladi.net affirment que les autorités ne sont pas responsables de la mort du ressortissant camerounais. Ce dernier est tombé alors qu’il tentait de fuir lors d’une inspection tout à fait ordinaire.

Les manifestants se sont dirigés vers le centre-ville en portant le cadavre sur une civière de fortune. Ils ont refusé de le déposer à la morgue avant d’obtenir l’ouverture d’une enquête policière.

D’après les mêmes sources, les subsahariens, qui accusent les autorités de Tanger de « meurtre », se sont attaqués aux forces de l’ordre à coups de pierres, pour les obliger à les laisser passer. Plusieurs blessés sont à déplorer des deux côtés.

Les manifestants ont fini par remettre le corps de la victime aux autorités, à condition que dix d’entre-eux accompagnent la dépouille à la morgue, où elle devrait être soumise à une autopsie légale pour déterminer les circonstances de la mort.

Mots clés: Tanger , Cameroun , Immigration , Décès

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact