MRE : Algésiras et Tarifa se préparent pour l’Opération Marhaba 2022

11 avril 2022 - 12h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le président de l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA), Gerardo Landaluce, a tenu une rencontre avec les différents acteurs portuaires pour finaliser la préparation de l’Opération Marhaba.

Suspendue depuis deux ans pour raison de crise sanitaire et de crise politique entre l’Espagne et le Maroc, l’Opération Marhaba aura lieu cette année, à la grande satisfaction des ports d’Algésiras et de Tarifa, et surtout des Marocains résidant en Europe qui transitent par ces ports pour rejoindre le Maroc en été. La reprise de l’Opération Transit est l’une des grandes retombées de la visite de Pedro Sanchez à Rabat, laquelle fait suite au changement de position de l’Espagne sur le Sahara.

« Ces deux années ont été très dures pour nous. Surtout pour les entreprises (compagnies maritimes, auxiliaires, agences de voyages, restaurants, stations-service, ateliers, hôtels, etc.) qui ont subi des pertes importantes… », a déploré le maire d’Algésiras, José Ignacio Landaluce, précisant qu’Algésiras a connu des pertes « d’environ 100 millions d’euros par an, sans compter celles plus importantes des compagnies maritimes, des compagnies auxiliaires, des agences… ».

À lire : MRE : Algésiras et Tarifa espèrent la tenue de l’Opération Marhaba 2022

Le maire et les agences de voyage sont convaincus que l’Opération Marhaba de cette année connaîtra un nombre plus important de participants que celle de 2019 au cours de laquelle 894 891 personnes et 230 498 véhicules ont transité par le port d’Algésiras tandis que 271 554 personnes et 38 632 sont passés par Tarifa. « Nous sommes convaincus que les derniers chiffres seront largement dépassés, car de nombreuses familles marocaines souhaitent retrouver leurs proches », a assuré le maire Landaluce.

La nouvelle de la reprise de l’Opération Marhaba a suscité une grande joie au sein de la forte communauté marocaine en Espagne. « Pour nous, c’est une grande joie que les liaisons maritimes avec le Maroc soient rétablies via les ports d’Algésiras et de Tarifa, car c’est la seule opportunité viable de voyager au Maroc pour rendre visite à nos proches. Nous n’avons pas pu le faire ces deux dernières années. Nous sommes très heureux de revoir nos parents et proches et de les serrer dans nos bras et partager des moments spéciaux en famille », a indiqué l’un d’eux.

Sujets associés : Algésiras - Tarifa - Portuaire - Liaison maritime - Opération Marhaba 2023 - MRE

Aller plus loin

Maroc-Espagne : la joie des MRE après la reprise des liaisons maritimes

Après deux ans de suspension pour raison de crise sanitaire et de crise diplomatique, les liaisons maritimes entre l’Espagne et le Maroc ont repris mardi, à la grande...

MRE : Algésiras se prépare pour l’Opération Marhaba 2022

Le président de l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA), Gerardo Landaluce, a exprimé jeudi sa satisfaction quant à la reprise annoncée du trafic maritime de...

Opération Marhaba : le Maroc et l’Espagne discutent de la date de la reprise

Le réchauffement des relations entre l’Espagne et le Maroc pourrait favoriser la réouverture des frontières maritimes marocaines avec Ceuta et Melilla, et donc l’Opération...

Opération Marhaba 2022 : Algésiras veut du concret

Après l’annonce de la réouverture des frontières maritimes avec le Maroc et le retour « immédiat et progressif » du trafic maritime de passagers suspendu depuis mars 2020,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

La reprise du tourisme marocain boostée par les MRE

L’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a fortement contribué à la forte embellie du tourisme marocain frappé de pleins fouets par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Marhaba 2022 : attention aux pics de retour

L’opération Marhaba 2022 se poursuit « dans de bonnes conditions », d’après l’autorité portuaire de Tanger Med. Selon ses prévisions, la période de retour enregistrera son pic du 25 au 30 août.

Les Marocains du monde ont envoyé 93,7 MMDH en 2021

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au titre de 2021 ont connu une hausse de 37,5 % par rapport à 2020, d’après le rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : les envois de fonds des MRE en forte hausse

Un peu plus de 45 milliards de dirhams ont été envoyés au Maroc par les Marocains résidant à l’étranger à fin mai dernier, selon les chiffres dévoilés par l’Office des Changes.

Vers une forte progression des transferts des MRE

Bank Al-Maghrib (BAM) est persuadée que les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient poursuivre la tendance à la hausse amorcée depuis le début de l’année.

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...