MRE : puis-je introduire un bateau de plaisance au Maroc ?

11 juillet 2022 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Dans son Guide dédié aux Marocains résidant à l’Étranger (MRE), l’Administration des Douanes et des impôts indirects (ADII) évoque l’introduction des bateaux de plaisance. Voyons en détail les différentes questions qui peuvent être posées.

La douane marocaine fait une distinction assez nette entre les bateaux de plaisance et les autres engins de sport nautique, comme les jet-skis, par exemple. Dans le cas du bateau, l’ADII écrit :

"Les moyens de transport maritimes à usage privé (bateaux de plaisance), destinés à séjourner dans un port de plaisance marocain, appartenant à des personnes ayant leur résidence habituelle à l’étranger, peuvent bénéficier d’un délai de séjour de 18 mois sous le régime de l’admission temporaire". Les dispositions sont précisées dans la circulaire 5574/313 du 11/02/2016.

Il est ainsi spécifié que cette mesure ne concerne que les bateaux de plaisance importés par des personnes vivant à l’étranger. "Les autres engins de sport nautique (Jet-ski et similaires) ainsi que les bateaux qui n’accostent pas dans un port de plaisance continuent à bénéficier du délai d’admission temporaire de 06 mois", lit-on encore.

Le délai de 18 mois ne doit pas être dépassé, auquel cas il faut régulariser la situation auprès de l’administration. "Après l’expiration des délais d’admission temporaire accordés, la situation douanière du véhicule ou du bateau de plaisance doit être régularisée soit par la réexportation ou le cas échéant, le dédouanement aux conditions réglementaires avec paiement des droits et taxes exigibles. Dans les deux cas, une amende pour non respect des engagements souscrits en matière d’admission temporaire demeure exigible", indique-t-on encore.

A noter que les travailleurs saisonniers doivent justifier d’un séjour à l’étranger supérieur ou égal à six (06) mois, pour prétendre au bénéfice du régime de l’admission temporaire (contrat de travail, visa de séjour).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Douane marocaine - FAQ - MRE

Aller plus loin

La ville de Tanger veut s’inspirer de Lorient

Une délégation issue de la ville de Tanger est actuellement à Lorient, dans le département du Morbihan (ouest de la France), en vue d’identifier des pistes de coopération entre...

Retourner au Maroc ou rester en Espagne ? le dilemme de Hasna

Hasna Laadimat a immigré avec sa famille en Espagne dans les années 2000. Après toutes ces années passées dans la péninsule, la Marocaine n’écarte pas la possibilité de...

Le Maroc veut dévélopper ses marinas et ports de plaisance

Dans un contexte de relance des activités touristiques, le Maroc veut améliorer l’attractivité de ses ports de plaisance et marinas. Un accord de partenariat a été signé dans ce...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

MRE : la détaxe au Maroc, comment ça marche ?

Si vous êtes un Marocain résidant à l’étranger (MRE) en visite au Maroc, vous pouvez prétendre à un remboursement de certains de vos achats. Le dernier guide de la douane marocaine apporte des détails sur ce sujet.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

La douane marocaine durcit les contrôles dans les aéroports

La douane marocaine va désormais taxer les objets, marchandises et cadeaux d’une valeur supérieure à 2 000 dirhams à l’entrée et à la sortie des aéroports dans le cadre de nouvelles mesures restrictives.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Appareils électroménagers au Maroc : une flambée des prix à prévoir

Une augmentation significative des droits d’importation sur certains petits appareils électriques vient d’être votée par la Chambre des représentants. Ce vote va entraîner une forte augmentation des prix.

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...