Tout MRE doit déclarer ses comptes bancaires détenus au Maroc

21 mars 2021 - 12h40 - Economie - Ecrit par : J.K

Dans le cadre des conventions fiscales internationales de l’OCDE, tous les Marocains résidents à l’étranger sont dans l’obligation d’intégrer leurs comptes bancaires détenus au Maroc dans leur déclaration d’impôts. Cette décision entre en vigueur cette année 2021 et sera suivie de lourdes sanctions en cas de non-respect.

À travers la convention multinationale signée en juin 2019 pour la mise en place des mesures liées aux conventions fiscales de l’OCDE (BEPS), le Maroc adhère au transfert automatique des données bancaires dès septembre 2021. Cette mesure est déjà prescrite par la Loi de Finances 2020 pour les exercices ouverts dès le 1ᵉʳ janvier 2021, fait part Eco actu, ajoutant que dans le cadre des prévisions de cet échange automatique du BEPS, le Maroc avait mis en place deux contributions libératoires afin de permettre aux Marocains du Maroc de se mettre à jour.

Même si le Maroc avait sollicité un prolongement à 2022 pour le démarrage de cet échange, les Marocains résidents à l’étranger et ayant des actifs au Maroc, doivent automatiquement régulariser leur situation fiscale auprès du fisc de leur pays de résidence. En ce qui concerne, ceux résidant aux États-Unis d’Amérique, l’opération est déjà régularisée, car le Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) est entré en vigueur depuis juillet 2014, afin de lutter contre l’évasion fiscale impliquant des comptes de citoyens ou résidents américains détenant des actifs financiers en dehors des États-Unis. Pour les MRE résidant en dehors des États-Unis d’Amérique, ils ont l’obligation d’inclure leurs comptes bancaires détenus au Maroc ou ailleurs dans leur déclaration d’impôts en 2021 pour l’exercice 2020.

Toutefois, ceux qui n’auront pas régularisé leur situation dès le démarrage en septembre 2021, seront considérés en situation de fraude fiscale et lourdement sanctionnés. Ces sanctions peuvent atteindre jusqu’à 7 ans d’incarcération et une amende 3 000 000 d’euros, voire le double. La déclaration prend également en compte les placements, les capitalisations, les avoirs et autres. Ainsi, il importe aux MRE de gérer cet échange avec la plus grande rigueur. Les banques marocaines sont également en devoir de sensibiliser leurs clients résidant à l’étranger sur les sanctions encourues.

Mais, le mieux serait de régulariser et ne pas compter sur un éventuel sursis de l’OCDE. C’est la meilleure façon de se mettre à l’abri des lourdes peines.

Sujets associés : Transferts des MRE - Banques - Impôts - MRE

Aller plus loin

Le Maroc va traquer les comptes à l’étranger

La Direction générale des impôts (DGI) entend finir avec les plaques fiscales. Dans ce sens, elle recevra le détail des comptes à l’étranger et ce, à compter du 1er septembre...

Les MRE ont envoyé plus de 67 milliards de DH en 2020

Les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger ont connu une hausse de 5 % pour un montant total de 67,997 milliards de DH (MDH) en 2020 contre 64, 779 milliards en...

Plus de 17 millions de Marocains possèdent un compte bancaire

À fin 2021, 17,5 millions de personnes possédaient au moins un compte bancaire au Maroc, selon les statistiques des comptes bancaires publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

L’appel aux détenteurs de biens non déclarés à l’étranger avant les sanctions

Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib (BAM) a, au cours d’une conférence de presse, invité les Marocains détenteurs de biens ou d’avoirs non déclarés à l’étranger à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et autres articles électroménagers usagés.

Un nouveau service pour les MRE

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération africaine simplifie une fois de plus la vie des Marocains résidant à l’étranger (MRE) en mettant en place une nouvelle procédure pour la délivrance des « Prestations consulaires de proximité »...

Les Marocains du monde ont envoyé 93,7 MMDH en 2021

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au titre de 2021 ont connu une hausse de 37,5 % par rapport à 2020, d’après le rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de Bank Al-Maghrib (BAM).

Les transferts de fonds des MRE augmentent de 46,3 % à fin janvier 2023

Les transferts de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une hausse significative de 46,3 % à fin janvier 2023, atteignant plus de 9,22 milliards de dirhams, selon les données publiées par l’Office des changes. Cette...

Vers une forte progression des transferts des MRE

Bank Al-Maghrib (BAM) est persuadée que les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient poursuivre la tendance à la hausse amorcée depuis le début de l’année.

Les Marocains de France ont transféré 5,4 milliards de DH au Maroc

En 2022, le Maroc a enregistré un pic historique dans les recettes issues des transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), atteignant 110,7 milliards de DH, soit une progression de 16 % par rapport à 2019, d’après le dernier rapport de...

Match Maroc-France : difficile pour les binationaux de faire un choix

La qualification du Maroc et de la France pour la demi-finale de la coupe du monde au Qatar est une joie pour les Franco-marocains. Certains parmi eux ont encore du mal à réaliser la surprenante ascension de l’équipe marocaine, véritable surprise de...

Les MRE face au défi du développement local

Ce mercredi 10 août, le Maroc célèbre la journée nationale des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Placée sous l’égide du ministère chargé des affaires étrangères et des MRE, ces journées visent à consolider les canaux de dialogue avec les...

Bank Al-Maghrib va aider les banques en difficulté

Suite à l’adoption par le conseil de gouvernement d’un décret, Bank Al-Maghrib (BAM) est autorisée à accorder des liquidités d’urgence aux banques ayant des problèmes de liquidités et de solvabilité. Une mesure saluée par des analystes financiers...