Une MRE « divorce » son mari au Maroc, à son insu

31 mars 2024 - 21h30 - Maroc - Ecrit par : A.P

Un Néerlandais d’origine irakienne, accuse son épouse d’origine marocaine d’avoir falsifié ses documents pour obtenir le divorce à son insu devant le tribunal de première instance de Tétouan.

Dans une déclaration au site Al3omk, Milan Chakir a dit avoir été surpris par le jugement de divorce prononcé à la demande de son épouse, alors qu’il n’a reçu aucune convocation pour assister à une audience devant le tribunal marocain. Le Néerlandais d’origine irakienne dit avoir été surpris d’apprendre qu’il a été représenté par un avocat dans le dossier, assurant que son passeport et les données de la police des frontières marocaines confirment qu’il n’est pas entré sur le territoire marocain depuis plus de 5 ans.

L’homme s’étonne que l’avocat qui l’a représenté sans son consentement ait indiqué dans une note au tribunal qu’il renonçait à tous ses droits, ce qui a conduit la juridiction marocaine à prononcer le divorce avant l’aboutissement de la procédure de divorce engagée contre lui aux Pays-Bas par son épouse d’origine marocaine. « Après 10 ans de mariage, mon épouse a déposé une demande de divorce contre moi aux Pays-Bas après que j’ai laissé plusieurs propriétés à son nom. Elle a fait trainer la procédure en changeant son avocat à chaque fois, avant que je sois surpris par un jugement de divorce prononcé au Maroc sans mon consentement », a-t-il déclaré à la même source.

À lire : Maroc : Tanger, la ville où l’on divorce le plus ?

Le Néerlandais a accusé sa femme d’origine marocaine d’avoir « falsifié sa nationalité » pour le présenter dans sa demande au tribunal de Tétouan comme « un citoyen marocain » qui résiderait à Kénitra, adresse à laquelle le tribunal lui a envoyé la convocation. « Je n’ai aucune adresse au Maroc, et le jugement de divorce indique que je suis Marocain alors que je ne le suis pas, donc je n’arrive pas à comprendre comment ce jugement a été rendu au Maroc », a déclaré Milan Chakir qui a fait appel de la décision, demandant au tribunal d’annuler le divorce.

Le Néerlandais a porté plainte contre son épouse et l’avocat qui l’a représenté à son insu pour falsification de documents officiels. Le tribunal a décidé de poursuivre l’avocat concerné en état de liberté et ordonné son interdiction de quitter le territoire national. « Je me rends au tribunal de Tétouan depuis plus d’un an et demi pour réclamer mes droits, alors que le jugement de divorce a été prononcé en seulement deux mois. Je suis vraiment en état de choc et j’ai subi une grande injustice, cela ne devrait pas arriver au Maroc, et je demande que justice soit faite ». Une nouvelle audience a été fixée au 16 mai, après plusieurs reports.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pays-Bas - Femme marocaine - Divorce - Tétouan - Droits et Justice - Vidéos

Aller plus loin

Hiba Abouk tourne la page Achraf Hakimi : Nouvelle vie, nouvel amour

Hiba Abouk, l’ex-femme d’Achraf Hakimi, semble avoir définitivement tourné la page de sa relation avec le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG). L’actrice espagnole...

Maroc : sa femme refuse de revenir à la maison, il s’immole par le feu

Un homme de 40 ans, marié et père de quatre enfants, s’est donné la mort par le feu mardi dans le village Ouled Moujane, dans la région de Settat. Il a été grièvement brûlé et...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à...

Maroc : Tanger, la ville où l’on divorce le plus ?

Les cas de divorce ont augmenté à Tanger en 2023. En tout, 10 000 divorces ont été prononcés par le tribunal de première instance de la ville au cours de cette année.

Ces articles devraient vous intéresser :

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Dounia Batma attaque, son ex-mari contre-attaque

Le producteur bahreïni Mohamed Al-Turk a répondu aux accusations de complot portées contre lui par son ex-épouse, la chanteuse marocaine Dounia Batma impliquée dans l’affaire « Hamza mon bb ».

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Séparation de Tamer Hosny et Basma Boussel : Jalila nie toute implication

Dans le tumulte médiatique qui entoure la récente séparation entre la star égyptienne Tamer Hosny et son épouse Basma Boussel, la Marocaine Jalila se retrouve malgré elle au cœur des spéculations. Des rumeurs circulent, laissant entendre qu’une...