Née en Espagne sans droit de vote : Le parcours de Safia El Aaddam

21 mai 2023 - 07h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Née en Espagne de parents marocains, Safia El Aaddam n’a pas exercé son droit de vote depuis sa majorité parce qu’elle n’a pas la nationalité espagnole. Le 28 mai prochain, elle pourra enfin voter pour la première fois.

Safia El Aaddam a lancé en 2019 la campagne « Te cedo mi voto » pour dénoncer des cas de citoyens comme elle qui, bien qu’étant née en Espagne, ne peut pas voter parce qu’elle n’a pas la nationalité espagnole. Le 28 mai, elle exercera son droit de vote pour la première fois, mais beaucoup d’autres n’auront pas ce privilège. En Espagne, un bébé n’obtient pas la nationalité parce qu’il est né sur le sol espagnol, mais hérite plutôt de la nationalité de ses parents, à quelques exceptions près. Safia a donc obtenu la nationalité marocaine de ses parents à la naissance et a engagé les démarches pour l’obtention de la nationalité espagnole lorsqu’elle a atteint la majorité. Mais les obstacles administratifs constants ont retardé le processus jusqu’à l’année dernière, fait savoir El Diario.

À lire : Plus de 40 000 Marocains ont obtenu la nationalité espagnole en 2021

La militante a finalement obtenu son passeport espagnol à l’âge de 27 ans, après près de dix ans de bataille administrative. « J’ai passé trop de temps à me battre pour un droit qui m’a été enlevé depuis ma naissance. Je suis née en Espagne, mais j’ai obtenu la nationalité espagnole à l’âge de 27 ans. Cela me semble injuste parce que je sais qu’il y a des milliers et des milliers de personnes qui continueront à ne pas pouvoir voter, il y aura toujours beaucoup d’obstacles dans les bureaux d’immigration. Il y a beaucoup à faire », confie Safia, précisant qu’elle votera le 28 mai « avec la conscience d’élire quelqu’un qui est vraiment engagé dans la lutte contre le racisme et les droits des migrants ».

À lire : Mémoire démocratique : des Marocains obtiennent la nationalité espagnole

La jeune femme dit avoir vécu, « impuissante », les dernières élections. « Les politiciens laissent de côté plus de cinq millions de personnes, y compris des filles d’immigrés nées en Espagne… Nous ne parlons pas de touristes, mais de personnes nées en Espagne ou qui résident ici depuis des années et qui remplissent toutes leurs obligations », explique-t-elle. Et d’ajouter : « En Espagne, si vous n’avez pas la nationalité espagnole, vous ne pouvez pas voter. Vous ne pouvez pas voter si vous héritez du statut juridique de vos parents, c’est-à-dire si vos parents sont en situation irrégulière, vous serez en situation irrégulière même si vous êtes né en Espagne… Et la procédure de demande de nationalité peut banalement vous coûter 400 euros ».

À lire : Nationalité espagnole : Mohamed Katir revient sur son parcours de combattant

Safia rappelle que, contrairement à ce qu’affirmaient certains responsables, la carte d’identité (NIE) n’équivaut pas à la nationalité espagnole. «  On s’est rendu compte qu’avoir un NIE n’est pas la même chose qu’avoir la nationalité espagnole, car le premier te prive de beaucoup de droits : tu ne peux pas travailler pour l’État, voter, bénéficier de bourses comme Erasmus…  », développe-t-elle, soulignant que pour les élections du 28 mai, près de 300 personnes ont renoncé à leur droit de vote. Dans son combat contre le racisme, elle dit avoir rencontré des personnes résidant en Espagne depuis 30 ou 40 ans et qui n’avaient jamais pu voter à cause de «  la dictature du racisme  ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Racisme - Elections - Immigration - MRE

Aller plus loin

Mémoire démocratique : des Marocains obtiennent la nationalité espagnole

Plusieurs Marocains ont obtenu la nationalité espagnole en vertu de la nouvelle loi sur la mémoire démocratique qui allège les conditions d’obtention de la nationalité aux...

Plus de 40 000 Marocains ont obtenu la nationalité espagnole en 2021

Sur les 144 012 étrangers résidant en Espagne ayant obtenu la nationalité espagnole en 2021 (14,1 % de plus que l’année précédente), 42 000 sont Marocains. La plupart vivent...

Le chemin de croix d’une Marocaine pour obtenir la nationalité espagnole

Alors qu’elle a passé 21 ans en Espagne, a été victime de violences conjugales, a des enfants espagnols et est depuis quelques années remariée à un Espagnol, une Marocaine de 41...

Nationalité espagnole : Mohamed Katir revient sur son parcours de combattant

Mohamed Katir, l’athlète espagnol d’origine marocaine, a attendu quatre bonnes années avant d’obtenir la nationalité espagnole. Dans le même temps, d’autres athlètes ont été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Retraités MRE : les conditions d’octroi de l’abattement de 90% (douane)

Depuis plusieurs années maintenant, la douane marocaine a mis en place un abattement de 90 % pour les MRE retraités souhaitant dédouaner leur véhicule au Maroc. Pour ce faire, plusieurs conditions sont requises comme expliqué dans le dernier guide...

Les MRE, un vivier de compétences inexploitées par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions, contribuent de manière significative au développement du Maroc. Ils restent attachés au royaume et sont disposés à le servir à le défendre de toutes les manières possibles.

Opération « Marhaba 2023 » : 538 traversées maritimes hebdomadaires prévues

Le Maroc se prépare déjà pour l’opération « Marhaba 2023 » qui vise à accueillir les membres de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, a annoncé cette nouvelle devant la Commission...

MRE : voici ce qui est interdit d’importer au Maroc

Chaque année, des millions de MRE rentrent au Maroc, notamment durant les vacances d’été. Par tradition, ils apportent des cadeaux pour la famille. Mais attention : la douane veille sur certains produits interdits ou d’autres qui nécessitent une...

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Les joueurs binationaux, une fierté et une force pour le Maroc

Le Maroc doit en grande partie son parcours historique à la coupe du monde au Qatar à ses joueurs binationaux comme Achraf Hakimi, Hakim Ziyech, Sofyan Amrabat, Noussair Mazraoui, Abdessamad Ezzalzouli, Bilal El Khannouss, Sofiane Boufal, etc., qui ont...

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Le Maroc et l’Espagne se concertent pour l’Opération Marhaba (MRE)

La réunion de la Commission mixte hispano-marocaine s’est tenue ce mercredi au siège du ministère de l’Intérieur en vue de coordonner l’Opération Passage du Détroit 2023 (OPE-23) ou Marhaba 2023 entre l’Espagne et le Maroc.