La Niña, cause probable de la sécheresse au Maroc

17 février 2022 - 16h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

La grave sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois en Espagne et au Maroc serait due au phénomène de la Niña.

Il s’agit d’un phénomène naturel qui favorise un refroidissement anormal du Pacifique oriental près de la côte sud-américaine, et qui touche des pays comme l’Espagne, le Maroc et les États de l’ouest des États-Unis, fait savoir La Opinion de Malaga.

En Espagne, tout semble indiquer que La Niña est à l’origine de la grave sécheresse qui a cours depuis plusieurs mois, explique Juan Jesús González, physicien, chercheur en dynamique atmosphérique et porte-parole de l’Agence nationale de météorologie (AEMET), précisant que ce phénomène naturel provoque des changements notables de température et de régimes pluviométriques dans la zone tropicale.

À lire : Le Maroc connaît sa pire sécheresse depuis 30 ans

« Cette période d’absence de pluie, qui dure déjà depuis un mois et demi, est à peu près normale ; ce qui est anormal, ce sont les prévisions qui indiquent que cette situation pourrait durer jusqu’en mars », développe l’expert qui souligne que cette sécheresse peut affecter d’autres régions comme le Maroc, l’ouest des États-Unis et les pays d’Amérique latine.

Le Maroc, pays voisin de l’Espagne, subit les mêmes variations climatiques. Actuellement, le royaume connaît sa pire vague de chaleur. Selon les dernières données du NOAA Climate Prediction Center, l’agence météorologique américaine, il y a de fortes chances que La Niña « persiste jusqu’au mois de mai 2022 ».

Sujets associés : Espagne - Environnement - Météo Maroc - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

Sécheresse : le Maroc enregistre un sévère déficit pluviométrique, le sud lance un SOS

Confrontés au manque de pluie, à la raréfaction des ressources en eau aggravée par la surexploitation des nappes phréatiques, les agriculteurs et particuliers du Sud du Maroc se...

Maroc : l’absence de pluie provoque un véritable exode rural (Vidéo)

À Azbane Lagrinate, un village situé à 47 kilomètres au nord de Marrakech, la sécheresse pousse des agriculteurs à se déplacer vers les villes. Le royaume traverse l’une des...

Rabat porte plainte contre les gaspilleurs d’eau

Le non-respect des mesures prises contre le gaspillage d’eau par ces temps de forte pénurie, peut coûter cher. A Rabat, plusieurs citoyens ayant boycotté ces mesures devront...

Maroc : le roi Mohammed VI ordonne des mesures urgentes face à la sécheresse

Afin de trouver une solution rapide à la sécheresse qui met à mal le secteur agricole, le roi Mohammed VI a reçu, ce mercredi au Palais royal de Bouznika, le chef du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : nouvelle tragédie pour les rescapés du séisme

Les rescapés du violent et puissant tremblement de terre du 8 septembre se battent maintenant pour survivre aux rafales de vent et aux inondations qui frappent le Maroc. Ils vivent dans des tentes qui ne résistent pas aux intempéries. Face à la...

L’oasis de Skoura se meurt

Située dans la région du Haut Atlas, l’oasis de Skoura est en danger à cause des effets du changement climatique, selon des spécialistes. Elle est l’une des rares encore habitée et compte 20 000 habitants.

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

80 000 truites arc-en-ciel lâchées dans le fleuve d’Oum Er-Rbia

Dans le cadre de la valorisation et à la sauvegarde du patrimoine naturel du Maroc, quelque 80 000 truites arc-en-ciel ont été déversées dans des sources du fleuve d’Oum Er-Rbia.

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Un mystérieux cratère apparaît au Maroc après le séisme

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a secoué le Maroc, une fosse géante s’est formée dans une zone rurale. Le séisme a-t-il favorisé sa formation ?

Des chercheurs marocains révolutionnent l’isolation des habitations

Des chercheurs marocains des Universités Moulay-Ismail de Meknès et de Rabat ont développé une nouvelle méthode d’isolation des habitations. Celle-ci est écologique et surtout économique.

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.