Nizar Baraka, ministre des Finances de l’année

14 octobre 2013 - 22h16 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le Prix du "Ministre des Finances de l’année" pour la région du Moyen-Orient et d’Afrique du nord (MENA), a été décernée samedi à Nizar Baraka, ancien ministre des Finances du gouvernement Benkirane, par "Emerging Markets", magazine de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI).

Rachad Bouhlal, ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis d’Amérique, a reçu cette distinction au nom de Nizar Baraka, lors d’une cérémonie organisée à Washington, en marge des Assemblées annuelles de la BM et du FMI.

Ce prix reflète "le dévouement et l’efficacité" dont a fait preuve Nizar Baraka, en tant que ministre des Finances, et la confiance qu’il a inspiré à l’ensemble de la communauté financière et économique", souligne "Emerging Markets".

En mai dernier, Nizar Baraka avait été consacré meilleur ministre des Finances en Afrique, en marge des travaux de l’assemblée annuelle de la Banque Africaine de Développement, organisés à Marrakech. La consécration survenait à un moment où le Maroc traversait l’une des périodes les plus noires de son économie.

Nizar Baraka, a été nommé en août dernier par le Roi Mohammed VI, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - FMI - Banque mondiale - Nizar Baraka - Rachad Bouhlal - Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE)

Aller plus loin

Le roi Mohammed VI félicite Nizar Baraka

Le roi Mohammed VI a félicité Nizar Baraka suite à son élection en tant que secrétaire général du parti de l’Istiqlal.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Croissance économique du Maroc : voici les chiffres de la Banque mondiale

L’économie marocaine devrait croître de 2,5 % cette année avant d’enregistrer 3,3 % en 2024, selon les derniers chiffres publiés par la Banque mondiale. Ces chiffres sont principalement dus à la résilience du secteur du tourisme et de l’industrie...

Le FMI confirme l’éligibilité du Maroc à une ligne de crédit

Le Maroc a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé, vendredi, le représentant de l’institution financière au royaume, Roberto Cardarelli.

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.

Maroc : une croissance presque nulle en 2022

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour le Maroc. Cette année, elle ressort à 0,8 % et devrait passer à 3,6 % en 2023, puis rebondir à 3,4 en 2024.

Maroc : les autoroutes en chantier et les autoroutes à l’étude

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a annoncé une série de projets d’infrastructure visant à renforcer le réseau autoroutier national au Maroc. Ces projets devraient contribuer à améliorer la mobilité dans différentes régions du...

Maroc : une deuxième usine géante de dessalement en projet à Nador

Le Maroc se prépare à lancer un appel d’offres pour une nouvelle usine de dessalement d’eau de mer à Nador, d’une capacité de 250 millions de mètres cubes par an, a annoncé Nizar Baraka, ministre de l’Eau et de l’Équipement.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

L’économie marocaine dopée par les MRE

Le dernier rapport de la Banque mondiale sur les migrations et le développement indique que 20 % des transferts d’argent de la région MENA proviennent des Marocains résidant à l’étranger (MRE).