Normalisation Maroc-Israël : les militants amazighs saluent « une victoire historique »

14 décembre 2020 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les militants amazighs estiment que la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël est une "victoire historique".

Dans une déclaration à Hespress, Mounir Kaji, militant amazigh, qui a toujours prôné la normalisation des relations entre Maroc et Israël, a indiqué que cette normalisation aurait pu être effective depuis des années. Pour lui, ce n’est que la fin d’un secret, car il existait déjà des relations solides en matière d’échanges commerciaux, de sécurité et d’échanges de visites entre les deux pays.

Selon Kaji, cette normalisation avec Israël, une puissance dans la région dans plusieurs secteurs dont celui des technologies et de l’industrie est historique et bénéfique pour le Maroc. L’activiste amazigh a ajouté que cette décision pourrait donner un nouveau souffle au secteur du tourisme et à l’agriculture qui pourra tirer profit de l’expertise israélienne. De quoi revivifier l’économie marocaine touchée de plein fouet par la crise sanitaire liée au coronavirus.

Aux yeux d’Abdellah Bouchtart, acteur politique amazigh, ce rapprochement avec Israël est une victoire historique pour le mouvement amazigh et l’aboutissement de longues batailles intellectuelles et politiques. Il a expliqué que même si le mouvement amazigh agit en dehors des institutions avec un discours d’opposition, il présente une perception intellectuelle différente de celle prévalant au Maroc depuis les années trente du siècle dernier.

Il a rappelé "la position historique du leader amazigh Amghar du Parti démocratique amazigh marocain qui a brisé la barrière psychologique et politique en visitant Israël en 2008 où il a donné une conférence". Aussi, est-il revenu sur la campagne virulente dont a fait l’objet feu Dahmad de la part des partisans du nationalisme socialiste arabe et des islamistes. Pour M. Bouchtart, la décision de rétablir les relations diplomatiques avec Israël constitue une victoire du discours amazigh rationnel et réaliste pour un avenir meilleur pour le Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Amazigh - Israël - Normalisation Maroc Israël

Aller plus loin

Des drapeaux marocains et des portraits du roi dans les rues d’Israël (Vidéo)

La communauté juive marocaine n’est pas restée insensible à la reprise des relations entre le Maroc et Israël.

Les militants de la cause amazighe affichent leur soutien à la normalisation Maroc-Israël

La normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël en échange de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara fait le bonheur des militants de la...

La normalisation avec Israël est un « choix difficile » (El Othmani)

Dans une interview accordée mardi à la chaîne Al Jazeera, le chef du gouvernement marocain s’est prononcé sur la normalisation des relations diplomatiques avec Israël. Selon...

Yaniv Edery, premier joueur marocain d’origine juive ?

La normalisation des relations entre le Maroc et Israël pourrait susciter très prochainement des vocations au sein d’une nouvelle catégorie de binationaux. C’est le cas du...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Maroc : moins de français dans les administrations

Les Marocains souffrent de la prédominance de la langue française dans les transactions informatiques des administrations marocaines. Tel est le constat fait par le groupe parlementaire du Rassemblement national des Indépendants (RNI), qui appelle la...

La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Maroc : de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch franchit de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh, mais des efforts considérables restent à fournir pour que la langue retrouve sa place qui lui est échue.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Des erreurs sur les panneaux d’autoroutes marocaines

Le député Kamal Ait Mik, membre du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers, a relevé des erreurs dans l’écriture des mots amazighs sur les panneaux de signalisation routière.

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Le Groupe Barid Al-Maghrib promeut la langue amazighe

Le Groupe Barid Al-Maghrib entend intégrer la langue amazighe dans ses services. Dans ce sens, il a signé une convention de partenariat avec l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM).