Engrais : sale temps pour le géant marocain OCP aux États-Unis

10 janvier 2021 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

Sale temps pour le patron du géant marocain des engrais phosphatés OCP. Il est interdit au groupe dirigé par Mostafa Terrab de continuer ses exportations à destination du marché nord-américain. C’est le début d’une bataille inédite pour le stratégique marché nord-américain.

Les États-Unis, pays où a été formé Mostafa Terrab, ne lui font pas de cadeau. Depuis juillet 2020, le groupe marocain, l’un des 5 grands producteurs mondiaux avec l’American Mosaic, le russe PhosAgro et les deux chinois GPCG & YTH, a arrêté ses exportations à destination du marché nord-américain. Une décision prise en réponse à une procédure pour concurrence déloyale ouverte auprès du département du Commerce américain et de la Commission américaine du commerce international par son rival local, Mosaic. Celui-ci accuse OCP d’être subventionné et demande l’application de droits de douane compensatoires sur les produits marocains, rapporte Jeune Afrique.

Cette situation, une toute première dans l’histoire centenaire d’OCP, et événement exceptionnel dans le monde du phosphate, vient prouver la rudesse de la concurrence sur le marché des engrais. Un accrochage économique, parsemé de considérations politiques, dont la fin aura lieu en mars 2021.

C’est mal parti pour OCP (4,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019), pris par surprise par la procédure, comme la majeure partie de l’industrie. Ainsi, l’ouverture du dossier à fin juin 2020, rendue publique par Mosaic et reprise dans les médias, a mis le groupe marocain et les russes PhosAgro et EuroChem, sur la défensive.

Sujets associés : États-Unis - Droits et Justice - Procès - Agriculture - Office Chérifien des phosphates (OCP) - Phosphates - Douane marocaine

Aller plus loin

Maroc : l’OCP va-t-il suspendre ses exportations d’engrais vers les USA ?

L’Office chérifien des phosphates (OCP) pourrait décider de cesser ses exportations d’engrais phosphatés aux États-Unis. En cause, les subventions dont bénéficieraient ces engrais.

Maroc : baisse du chiffre d’affaires de l’OCP

L’Office chérifien des Phosphates (OCP), a enregistré une baisse d’environ 1,1% (1,8 milliard de dollars/16,8 milliards DH) de son chiffre d’affaires à la fin de juin 2019, par...

Etats Unis : ouverture d’une enquête sur les engrais phosphatés importés du Maroc

Washington a ouvert, vendredi, une enquête sur les engrais phosphatés importés du Maroc. Le département américain du Commerce veut savoir si les producteurs d’engrais...

États-Unis : nouveau plaidoyer en faveur du groupe marocain OCP

Un membre du Congrès américain appelle à réduire ou à lever les droits imposés sur les importations aux États-Unis des engrais du groupe OCP. La prise d’une telle mesure...

Ces articles devraient vous intéresser :

La douane marocaine durcit les contrôles dans les aéroports

La douane marocaine va désormais taxer les objets, marchandises et cadeaux d’une valeur supérieure à 2 000 dirhams à l’entrée et à la sortie des aéroports dans le cadre de nouvelles mesures restrictives.

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Importations de céréales : la facture s’alourdit pour le Maroc

À l’instar de plusieurs pays de par le monde, le Maroc souffre également de l’augmentation des prix des denrées alimentaires causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. À fin mai dernier, le pays a dépensé 15,8 MMDH pour son approvisionnement en...

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Exportations d’avocats : le Maroc va établir un nouveau record

La sécheresse qui touche le Maroc ne produira pas un impact négatif sur ses exportations d’avocats. Le royaume est en passe d’établir un nouveau record.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.