Un coup dur pour l’OCP aux États-Unis

13 mars 2021 - 16h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’Office Chérifien des phosphates (OCP) a perdu sa bataille face à son concurrent local, Mosaic qui avait initié, sous l’administration Trump, une procédure relative à l’imposition de droits de douane sur les importations d’engrais venant du Maroc. C’est désormais chose confirmée sous l’administration Biden.

Saisie par Mosaic en juin 2020, la Commission américaine du commerce international (ITC) a rendu sa décision jeudi 11 mars dernier. Elle a confirmé l’imposition de droits de douane de 19,97 % sur les importations d’engrais phosphatés du géant marocain OCP dans le pays « pour au moins cinq ans », rapporte Jeune Afrique. Les arguments avancés par le groupe n’auront servi à rien. « Cette décision intervient en dépit des arguments présentés par le groupe sur l’absence de fondements à l’imposition de ces droits », a réagi l’OCP.

Le groupe avait sollicité les services de trois cabinets de conseil aux États-Unis pour défendre sa position et lancé une pétition de soutien. Peine perdue. « Nous sommes déterminés à continuer à servir les fermiers américains et nous examinons maintenant les options les plus appropriées », a ajouté l’OCP. Ce groupe qui dispose d’une filiale aux États-Unis depuis 2016 n’a, pour l’instant, pas communiqué sur son maintien ou non dans le pays. Selon l’agence de notation Fitch, le Maroc était le premier exportateur de MAP et DAP [principaux engrais phosphatés] aux États-Unis cette dernière année, comptant pour 60 % des importations, suivi par la Russie avec 25 %.

Depuis le début de la procédure et dans l’attente de son résultat, l’OCP avait procédé à la suspension de ses ventes sur le marché américain. Avec la décision de l’ITC, l’on se demande si le Maroc pourra revenir sur ce marché. Son concurrent local Mosaic, qui est à l’origine de la procédure, se félicite de la décision. Selon l’opérateur américain, cette décision reconnaît que les importations venant d’OCP (mais aussi de deux groupes russes, EuroChem et PhosAgro, également visés par la procédure) ont « causé un préjudice à l’industrie du phosphate américaine « en constituant une concurrence déloyale » via des importations “subventionnées”.

Toutefois, cette décision va produire un impact négatif sur le marché américain, car Mosaic, ne peut, à lui seul, répondre à l’ensemble de la demande locale. « Cela ferme des canaux efficaces d’approvisionnement du marché américain, comme l’était le Maroc, nous obligeant à importer d’autres pays comme l’Australie », a commenté Josh Linville, analyste américain de StoneX et spécialiste du marché des engrais. Autre conséquence : une hausse des prix de vente aux agriculteurs.

Sujets associés : États-Unis - Importations - Impôts - Office Chérifien des phosphates (OCP)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Engrais phosphatés : le Groupe OCP conteste la décision américaine

La décision du Département américain du Commerce d’appliquer des droits compensateurs préliminaires de 23,46% sur les importations d’engrais phosphatés en provenance du Maroc, a...

Maroc : l’OCP va-t-il suspendre ses exportations d’engrais vers les USA ?

L’Office chérifien des phosphates (OCP) pourrait décider de cesser ses exportations d’engrais phosphatés aux États-Unis. En cause, les subventions dont bénéficieraient ces...

Une plainte contre l’OCP aux Etats-Unis

Le groupe américain Mosaic accuse l’Office chérifien des Phosphates (OCP) de vendre des produits "subventionnés" sur le marché mondial. Le groupe marocain rejette ces...

Réaction du groupe OCP au reportage de France 5

Le groupe OCP a relevé les contre-vérités contenues dans le documentaire « Vert de rage : engrais maudits », diffusé le 19 septembre 2021 sur France 5 et saisi par la même occasion...

Nous vous recommandons

États-Unis

Sahara : les États-Unis saluent la visite de Staffan de Mistura au Maroc

Les États-Unis saluent la toute première tournée au Maghreb de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara, Staffan de Mistura. Rabat est le point de départ de cette visite.

Etats-Unis : des détenus musulmans privés de leurs droits

Le Conseil des relations-américano islamiques (CAIR) a déposé plainte contre le Département des services correctionnels de l’Alabama. Ceci fait suite à l’interdiction faite à l’imam Yusef Maisonet d’accompagner les derniers instants de vie de deux condamnés à...

Le Maroc veut acquérir 36 hélicoptères BELL-412 EPI

Le Maroc envisage d’acquérir 36 hélicoptères polyvalents de type BELL-412 EPI, auprès de la société américaine Bell Textron Inc. Il s’agit d’appareils de dernière génération qui viendront renforcer la flotte d’hélicoptères des Forces royales air...

Emprisonné injustement, un Marocain porte plainte contre l’Etat espagnol

Le Marocain Farid Hilali, qui était en détention préventive au Royaume-Uni, a été réclamé par la justice espagnole pour son implication présumée dans les attentats du 11 septembre à New York. L’accusé, après avoir été disculpé, a porté plainte contre l’État...

Le Maroc a renforcé son armée en drones ces dernières années

Le Maroc continue de moderniser son armée avec l’acquisition, ces dernières années, de toutes sortes de drones auprès des États-Unis, d’Israël et de la Turquie.

Importations

Quelles conséquences économiques de la guerre russo-ukrainienne pour le Maroc ?

La guerre russe en Ukraine pourrait impacter négativement l’économie marocaine, les deux pays étant les partenaires commerciaux du Maroc. Le royaume pourrait être confronté à une flambée des prix de certains produits, notamment le...

Les agriculteurs espagnols demandent une révision de l’accord UE-Maroc

L’Union des petits agriculteurs et éleveurs d’Andalousie (UPA) demande au ministère espagnol de l’Agriculture de « faire pression » sur l’Union européenne pour qu’elle révise les accords commerciaux avec les pays tiers dont le Maroc afin de réduire les...

Les agriculteurs canariens se plaignent (encore) des produits marocains

Les principales organisations d’agriculteurs des Îles Canaries demandent à l’Union européenne de modifier l’accord commercial avec le Maroc qui continue d’exporter la même quantité de produits agricoles sur le marché européen, malgré le départ du Royaume-Uni...

La Chine augmente le prix du fret maritime vers le Maroc

Les entreprises du transport de marchandises vers la Chine sont inquiètes à cause d’une forte augmentation des prix du fret maritime des conteneurs vers le Maroc. Cette situation serait due par le renforcement par les autorités chinoises des mesures de...

Le trafic portuaire au Maroc malmené par la crise sanitaire

Le trafic portuaire global du Maroc se porte bien malgré la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19. À en croire le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, il est passé de 153,1 millions de tonnes en 2019, à 172,1...

Impôts

Maroc : forte hausse des recettes fiscales sur l’alcool

Depuis l’été dernier, les recettes issues des redevances sur la consommation de boissons alcoolisées ont connu une forte augmentation grâce notamment au retour des touristes au royaume.

Casablanca : les cafés contraints de régulariser leur situation

À la recherche d’un équilibre budgétaire, la municipalité de Casablanca a adressé des notifications aux cafés épinglés pour non-paiement de redevances relatives à l’occupation du domaine public. 85 % des commerces dans la commune n’ont rien payé depuis...

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

Impôts : la convention qui soulage les pharmaciens

Les pharmaciens marocains sont désormais fixés sur leur situation fiscale  : atteindre jusqu’à 1 million de dirhams de chiffre d’affaires est synonyme du paiement de 1 000 à 1 500 dirhams. Au- delà, le montant est de 0,5% du chiffre d’affaires déclaré et de...

Tanger aux trousses des fraudeurs fiscaux

La mairie de Tanger a décidé de traquer les revendeurs de boissons alcoolisées et propriétaires de casinos qui ne paient pas leurs taxes, afin de récupérer 28 MDH de taxes. Une manne financière qui continue de lui...

Office Chérifien des phosphates (OCP)

États-Unis : des révélations sur les agissements de Mosaic contre le groupe OCP

Des révélations ont été faites sur comment le groupe d’engrais américain Mosaic a réussi à exclure le groupe marocain OCP du marché américain des engrais sous l’administration Trump.

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258...

Maroc : l’OCP va-t-il suspendre ses exportations d’engrais vers les USA ?

L’Office chérifien des phosphates (OCP) pourrait décider de cesser ses exportations d’engrais phosphatés aux États-Unis. En cause, les subventions dont bénéficieraient ces engrais.

Création du "Benguerir Data Center"

Le Benguerir Data Center est le fruit d’une coopération entre l’OCP et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P). Un partenariat pour activer la transformation numérique de l’écosystème marocain.

Le groupe marocain OCP va étendre ses activités au Brésil

Le groupe OCP souhaite renforcer ses activités au Brésil. La construction d’une unité est prévue pour la transformation de ses produits directement sur place.