Un officier marocain bloque l’inhumation d’un MRE à M’diq

18 juillet 2023 - 19h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Un chef de la police marocaine s’est opposé au transfert au Maroc du corps d’un Marocain décédé à Sebta en vue de son inhumation à M’diq. L’homme a été finalement enterré au cimetière de Sidi Embarek, sans la présence de tous ses proches résidant au Maroc.

Cet officier marocain a empêché dimanche le transfert du corps du Marocain qui résidait à Sebta, alors que tous les documents pour son transfert étaient en règle. La famille du défunt a obtenu le 13 mars 2020, soit un jour après la fermeture des frontières pour raison de crise sanitaire du Covid-19, l’autorisation de la délégation du ministère de l’Intérieur à M’diq pour transférer le corps par la frontière du Tarajal.

À lire : Le corps de la saisonnière tuée dans un accident en Espagne sera rapatrié au Maroc

Les agents de la Garde civile et de la police nationale à la frontière n’ont posé aucun problème, après avoir vérifié tous les documents pour le transfert du corps du Marocain. Mais l’officier marocain à la frontière marocaine, n’a pas reconnu le document du ministère de l’Intérieur autorisant ce transfert, estimant qu’il était caduc, fait savoir Mundo Islam. Malgré l’insistance de la famille qui a tenté de le raisonner et de lui faire comprendre que le défunt a souhaité être enterré dans sa ville natale à M’diq, le policier n’a pas fléchi, obligeant la famille à retourner à Sebta avec le corps.

À lire : Le corps de l’ouvrier marocain mort en Espagne sera rapatrié au Maroc

La famille a dû engager une nouvelle procédure auprès de la police de Sebta pour demander l’autorisation d’enterrer leur fils dans la ville autonome. Le défunt a été finalement inhumé au cimetière de Sidi Embarek, en présence de quelques personnes. Tout ceci, à cause d’un policier qui n’a pas reconnu un document officiel émanant du ministère de l’Intérieur marocain, empêchant la famille de respecter la dernière volonté du défunt, de lui rendre un dernier hommage et de l’enterrer dignement.

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Décès - Rapatriement - MRE

Aller plus loin

Le corps de la saisonnière tuée dans un accident en Espagne sera rapatrié au Maroc

Le Consul général du Maroc à Séville, Sidi Farid Aoulouhaj, a annoncé avoir engagé les démarches pour rapatrier le corps de la saisonnière marocaine décédée dans l’accident du...

Le corps de Mohamed Ezzeraiga, tué en Espagne, sera rapatrié au Maroc

La communauté musulmane de Lleida va rapatrier au Maroc, dans les prochains jours, le corps de Mohamed Ezzeraiga, le chauffeur de taxi marocain de 43 ans, poignardé à mort...

Retrouvé mort à Rouen, le corps de Marwane bientôt rapatrié au Maroc

Le corps de Marwane, un jeune homme de 25 ans, retrouvé mort dans une malle en plastique à Rouen, sera rapatrié au Maroc, après les obsèques qui ont eu lieu vendredi 2 décembre...

Le corps de l’ouvrier marocain mort en Espagne sera rapatrié au Maroc

Le corps d’Abderrahim El Bouazati, le maçon marocain de 35 ans, décédé mardi après une chute du cinquième étage dans la cage d’ascenseur d’un immeuble en construction à Oviedo...

Ces articles devraient vous intéresser :

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

L’ONCF a pensé aux MRE pendant les vacances

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) a mis en place un plan pour accueillir les millions de voyageurs attendus à bord de ses trains lors de la prochaine saison estivale. Une attention particulière est accordée aux Marocains résidant à l’étranger...

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

MRE : puis-je introduire un bateau de plaisance au Maroc ?

Dans son Guide dédié aux Marocains résidant à l’Étranger (MRE), l’Administration des Douanes et des impôts indirects (ADII) évoque l’introduction des bateaux de plaisance. Voyons en détail les différentes questions qui peuvent être posées.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Roi Mohammed VI : les MRE « sont un motif de fierté pour le Maroc »

Le roi Mohammed VI a salué la détermination des Marocains résidant à l’étranger (MRE) à défendre les intérêts du Maroc notamment les causes nationales liées à leur patrie et au Sahara, et les a invités à s’impliquer dans le processus de développement....

Attaque de chiens au Maroc : urgence de résoudre une véritable problématique

L’attaque de chiens errants est une véritable problématique que doit résoudre le Maroc. En tout, trente personnes succombent chaque année à leurs blessures dans le pays.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.