Covid-19 : l’offshoring fortement impacté par la crise sanitaire

25 avril 2020 - 06h00 - Ecrit par : A.S

La crise du covid-19 n’a épargné aucun secteur. L’offshoring subit les conséquences de la propagation de la pandémie. Une baisse du chiffre d’affaires est annoncée pour le mois d’avril 2020.

Le secteur de l’offshoring est secoué par la pandémie du coronavirus. Des plans d’urgence pour assurer la continuité des services ont été élaborés. Des plans adaptés aux mesures sanitaires préventives d’hygiène et de sécurité, pour limiter la propagation du virus. Il s’agit par exemple du télétravail dans le souci du respect de la distanciation au niveau des plateaux et à bord du transport du personnel.

Le chiffre d’affaires d’Intelcia a diminué d’environ 15 % en mars et devrait reculer de 30 voire 40 % en avril, a déclaré Karim Bernoussi, président-directeur général (PDG) du groupe Intelcia, un des acteurs du marché de l’outsourcing au Maroc, rapporte la Map. Ceci, malgré les nombreuses mesures prises par les entreprises pour assurer la continuité du service. Le télétravail a permis de sauvegarder les emplois de 8700 salariés du groupe dont 5 000 au Maroc, et de satisfaire les clients donneurs d’ordre, a relevé Karim Bernoussi. Car, la sécurité sanitaire et financière des collaborateurs et le maintien des services pour les clients sont les deux priorités du groupe pendant cette crise sanitaire.

Le PDG d’Intelcia soutient que l’entreprise est optimiste quant à l’avenir du secteur, même s’il est difficile de prédire l’après confinement. Elle continue d’ailleurs par recruter et former à distance pour l’avenir. Pour lui, l’objectif, c’est de devenir à moyen terme, un acteur global mondial de l’outsourcing. Pour ce faire, l’entreprise va développer sa capacité multilingue et diversifier les expertises métiers.

Le nouveau pôle Intelcia It Solutions est utilisé par plus de 300 organisations pour pallier les problèmes d’infogérance et de besoins de développement d’applications. Ceci, à travers deux solutions de gestion digitale des documents. Le secteur de l’Offshoring qui compte pour 3 % du PIB du royaume, est considéré comme l’un des métiers mondiaux phares du Maroc. Il met en œuvre des moyens pour contrer le covid-19, afin de retrouver sa meilleure performance.

Tags : Offshoring - Chiffre d’affaires - Intelcia - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Intelcia opte pour le télétravail avec près de 50 % des salariés

Pour limiter les regroupements et respecter les mesures sanitaires imposées par les pays frappés par la pandémie du covid-19, le groupe Intelcia, opérant dans le secteur de la...

Offshoring : l’Algérie, sérieux concurrent pour le Maroc ?

Le Maroc, premier en Afrique et meilleure destination de l’offshoring semble avoir désormais un concurrent de taille. L’Algérie vient de signer une convention de collaboration sur...

Outsourcing : le Maroc attire quatre nouveaux investisseurs

Malgré la crise que traverse le monde actuellement, le Maroc garde la côte en matière d’investissements étrangers. La preuve, c’est la signature la semaine dernière à Casablanca de...

Nous vous recommandons

Le Maroc, 55è puissance militaire dans le monde

Le Maroc est classé 55ᵉ dans le classement 2022 des grandes puissances militaires, en baisse de deux places par rapport à l’année dernière.

Abdelghafour se tue en mer pour rejoindre Sebta (vidéo)

Le corps sans vie d’Abdelghafour Benaboura, un Marocain de 37 ans, a été retrouvé en mer mercredi dernier à Ceuta par les agents de la Garde civile. Il a été enterré samedi au cimetière de Sidi Embarek.

Voici combien vont toucher les ministres du gouvernement El Othmani

Saâdeddine El Othmani, chef du gouvernement sortant, les ministres et les secrétaires d’État percevront une indemnité de départ mais aussi une pension de retraite.

Maroc : il jette sa femme par la fenêtre et se suicide

Un homme souffrant de troubles psychiatriques a commis l’irréparable à Salé en tuant sa femme et en se donnant la mort par la suite. Alors que les enquêteurs privilégient la thèse d’une folie passagère, les riverains estiment que l’adultère serait à la base...

France : un ex-maire condamné après des voyages au Maroc

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné lundi 24 janvier Bernard Seurot, ex-maire de Bruges à 4 ans d’emprisonnement avec sursis pour des faits de corruption, notamment des voyages au Maroc.

Drapeau espagnol à l’envers, le Maroc admet une « erreur involontaire de protocole »

Le drapeau espagnol a été placé à l’envers lors de l’iftar organisé jeudi par le roi Mohammed VI en l’honneur de Pedro Sanchez, en visite à Rabat. Une erreur de protocole involontaire, assure-t-on côté...

Le stock de sardine menacé dans les eaux marocaines

La sardine marocaine est menacée de disparition. Les professionnels pointent du doigt la filière de congélation et celle de production de farines. Ils exigent l’introduction d’un système de quotas.

L’Espagne attend la réouverture des frontières marocaines avec Sebta et Melilla

Après le réchauffement des relations entre l’Espagne et le Maroc, Madrid s’attend à ce que Rabat rouvre ses frontières avec Ceuta et Melilla. Des frontières restées fermées depuis près de deux ans à cause de la pandémie de...

Casablanca : à Maârif, la rue de Jura s’effondre

Quelques mois après sa réhabilitation, Oussama Ibnou Zaïd (ex-rue de Jura), située à Maârif, un arrondissement de Casablanca présente de graves failles de sécurité.

Le dirham stable face à l’euro et au dollar

La devise marocaine est restée presque stable face à l’euro et au dollar américain, au cours de la période allant du 02 au 08 septembre 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...