L’ONCF dévoile ses nouvelles ambitions

18 septembre 2022 - 18h20 - Economie - Ecrit par : S.A

L’Office national des chemins de fer (ONCF) ambitionne de mettre en place un écosystème industriel ferroviaire autour d’une unité de production de rames automotrices. Dans ce sens, il a lancé un appel à manifestation d’intérêt à destination des constructeurs de matériel roulant ferroviaire.

Lancé le 15 septembre dernier, l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) à destination des constructeurs de matériel roulant ferroviaire a pour objet : programme pluriannuel d’achat de rames automotrices, partenariat relatif à la maintenance de rames automotrices, mise en place d’une unité de production de rames automotrices et développement d’un écosystème ferroviaire, fait savoir Challenge. D’après l’AMI, l’ambition de l’ONCF est de mettre en place un écosystème industriel ferroviaire autour d’une unité de production de rames automotrices avec un taux d’intégration local avoisinant les 60 à 80 %. Ceci passera par un partenariat que l’office devra nouer avec un groupe industriel spécialisé dans le domaine. Cette ambition entre dans la droite ligne d’une feuille de route dénommée « Ambition 2025-2035 ». Cette usine devra commencer à exporter vers l’Afrique et l’Europe à l’horizon 2035.

À lire : L’ONCF retrouve le sourire

Pour aller à l’export, il faudra passer par la sous-traitance (en premier rang) pour d’autres sites du constructeur sélectionné, pour des sous-ensembles à définir, avec la possibilité de recourir à une sous-traitance locale (en second rang). L’unité industrielle devra exporter des rames ayant une vitesse maximale de 200 km/heure et qui pourront être aménagées pour des utilisations inter-villes ou RER. « Le taux d’intégration sera progressif, conformément à un programme d’achat qui prévoit que les 15 premières rames livrées, produites hors du Maroc avec un taux d’intégration local de 5 % à 10 % ; les 15 rames suivantes, produites au Maroc dans le cadre de l’unité industrielle objet du projet, avec un taux d’intégration de 30 % à 40 % et les volumes restants, produits au Maroc dans le cadre de l’écosystème industriel, avec un taux d’intégration industriel de 60 % à 80 % », précise l’AMI.

Les dossiers de candidature doivent être déposés au plus tard le 11 novembre prochain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Office national des chemins de fer (ONCF)

Aller plus loin

Les aéroports marocains reliés par train

L’aéroport international Ibn Battouta de Tanger sera bientôt relié au réseau ferroviaire, dans le cadre d’un projet qui inclut 15 aéroports internationaux.

L’ONCF retrouve le sourire

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a connu une très belle période d’été avec quelque 10,5 millions de voyageurs transportés. Un record d’affluence, se réjouit l’Office.

Deux filiales de l’ONCF pour les lignes de tramway de Casablanca

Dans le cadre du projet d’extension du réseau de transport Tramway de Casablanca, les entreprises Infraway et SBM (Société des basaltes marocains), deux filiales du groupe ONCF,...

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les travaux du TGV Kénitra-Marrakech lancés

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de génie civil de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kenitra à Marrakech.

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

L’ONCF a pensé aux MRE pendant les vacances

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) a mis en place un plan pour accueillir les millions de voyageurs attendus à bord de ses trains lors de la prochaine saison estivale. Une attention particulière est accordée aux Marocains résidant à l’étranger...

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.

Le rail marocain au cœur d’une rivalité internationale

Les géants mondiaux du ferroviaire vont se livrer une rude concurrence pour le mégacontrat de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). Celui-ci a lancé un appel à concurrence pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse.

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Investissement massif dans le rail marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) veut renforcer le rail national. Il vient de lancer un appel à concurrence pour acquérir de nouveaux et différents trains.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Un nouveau pas vers la réalisation du TGV Kénitra-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) accélère la réalisation de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kénitra à Marrakech. Après les travaux de génie civil, ceux relatifs à l’installation du système de signalisation et de télécommunications...