Un pacte industriel permettra de créer 220.000 emplois au Maroc d’ici 2015

20 février 2009 - 18h13 - Ecrit par : L.A

Le Roi Mohammed VI a présidé la signature, vendredi 13 février à Fez, du Pacte National pour l’Emergence Industrielle, un accord de collaboration entre les secteurs public et privé concernant le développement industriel du Maroc. Ce nouveau programme exigera un financement de 12,4 milliards de dirhams, dont 34 pour cent iront à la formation et aux ressources humaines et 24 pour cent à l’incitation à l’investissement.

La mise en oeuvre de ce pacte permettra de créer 220.000 nouveaux emplois entre 2009 et 2015 dans les six domaines de compétence mondiale du Maroc : l’offshoring, la production automobile, l’aéronautique, l’électronique, le textile et le cuir, et l’agroalimentaire.

"Le Maroc ne peut pas afficher des objectifs aussi ambitieux sans avoir les compétences et le savoir-faire nécessaire dans les secteurs visés", a déclaré le ministre de l’Education, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Ahmed Akhchichine.

La formation, à laquelle sera consacré un tiers du financement contractuel du programme, sera un élément essentiel de ce processus. "il s’agit de se concentrer sur les spécialités au niveau des universités", a ajouté M. Akhchichine.

Le ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle s’est engagé à soutenir ce Pacte. En partenariat avec des organismes professionnels, le ministère élaborera des programmes de formation à plusieurs niveaux : formation initiale, formation continue et formation à l’embauche.

"La disponibilité quantitative et qualitative des compétences conditionne largement la réussite du Pacte National pour l’Emergence Industrielle", a souligné le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Jamal Rhmani.

En ce qui concerne la formation initiale, le ministère devra mettre sur le marché 220.000 diplômés sur la période 2009-2015 : 70.000 pour l’offshoring, 70.000 pour le secteur de l’automobile, 15.000 pour l’aéronautique spatial, 9000 pour l’électronique, 32.000 pour le textile et le cuir, et 24.000 pour l’agroalimentaire. Six instituts de formation spécialisés seront mis en place par le ministère. Leur gestion sera déléguée aux professionnels des secteurs concernés.

Un dispositif d’aide directe aux entreprises pour la formation à l’embauche et la formation continue a été mis en place dans les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique, de l’électronique et de l’offshoring. Le dispositif d’aide de 1,7 milliard de dirhams pour la période 2009-2012 aidera également les entreprises à développer des programmes de qualification et de reconversion.

Le Pacte National pour l’Emergence Industrielle cherche non seulement à créer des emplois à long terme et à réduire le chômage en zone urbaine, mais également à réduire le déficit commercial. Il vise en outre à augmenter le PIB industriel, à soutenir le développement industriel, à la fois au plan national et international, et à contribuer au développement.

"Pour mobiliser et coordonner les actions des opérateurs étatiques et économiques, le Pacte vise à mettre en place un secteur industriel fort et à créer un cercle vertueux de croissance", a déclaré le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, Ahmed Reda Chami. "Il consacre, en outre, les principes démocratiques du dialogue et de la transparence, l’importance des ressources humaines et la responsabilité sociale des entreprises."

Source : Magharebia - Sarah Touahri

Tags : Textile - Politique économique - Automobile - Agriculture - Education - Emploi - Offshoring - Ahmed Akhchichine - Aéronautique - Jamal Rhmani - Formation - Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle

Nous vous recommandons

Karim Harrat, baron de la drogue à Marseille arrêté au Maroc

Un présumé trafiquant de drogue du nom de Karim Harrat, 33 ans, qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen, a été interpellé au Maroc. Il est soupçonné d’être impliqué dans une affaire de règlement de comptes en réseaux de trafic de drogue, survenu en aout...

Une Rolls-Royce du roi Hassan II mise aux enchères

La voiture Rolls-Royce Camargue de 1977 ayant appartenu à feu Hassan II est mise aux enchères. Combien faut-il débourser pour acquérir ce bijou  ?

L’ex-épouse de Zakaria Moumni visée par un mandat d’arrêt international

La ressortissante française Taline Sarkissian, ex-épouse de l’ancien champion marocain de kickboxing, Zakaria Moumni est sous le coup d’un mandat d’arrêt international pour « complicité d’escroquerie...

Sidi Kaouki parmi les meilleurs villages touristiques du monde

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) classe Sidi Kaouki – un village écotouristique situé près d’Essaouira – parmi les meilleurs villages touristiques du monde 2021.

Tanger fait la chasse aux trafiquants de drogue

La ville de Tanger est confrontée à une vague de trafiquants de drogue opérant sur son territoire. Les services de la police judiciaire ont lancé des opérations de ratissage dans les différentes zones de la ville. Déjà plusieurs...

Abde Ezzalzouli veut tourner la page du FC Barcelone

Le joueur marocain Abde Ezzalzouli envisage de quitter le FC Barcelone lors du mercato qui s’annonce. Même si son contrat prend fin en juin 2024, il pourrait finalement rejoindre La Roma de José...

Tuée en France par son mari, la famille de Bouchra demande son rapatriement (vidéo)

Malgré les nombreuses démarches envers les représentations diplomatiques du Maroc en France, la famille de la Marocaine poignardée à mort à Vauvert par son compagnon le 24 juillet dernier n’a pas pu rapatrier le corps de la défunte. Elle appelle les...

Ligne Portimão-Tanger : un projet mort-né ?

Le projet de lancement de la ligne maritime entre Portimão et Tanger semble voué à l’échec. Isilda Gomes, maire de la vile portugaise affirme que ce projet commence à « perdre de l’intérêt. »

Voici la prime que recevront les joueurs marocains de Futsal

L’équipe du Maroc s’est qualifiée, pour la toute premières fois, au second tour de la Coupe du Monde de futsal. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a décidé d’attribuer une belle prime à chaque Lion de...

Le Maroc attend le bon moment pour « récupérer Sebta et Melilla »

Après avoir réussi à obtenir de l’Espagne son soutien au plan d’autonomie du Sahara, le Maroc aurait prévu de laisser passer le temps avant de lancer une offensive pour récupérer Ceuta et Melilla.