Le Panama a perdu 3 000 tonnes d’engrais offertes par le Maroc

31 octobre 2022 - 16h50 - Monde - Ecrit par : A.P

Le Maroc a fait don de 3 000 tonnes d’engrais au Panama le 26 juillet 2014, alors dirigé par Juan Carlos Varela. Mais la cargaison est restée introuvable jusqu’à ce jour, entrainant une forte polémique dans le pays.

Les 3 000 tonnes d’engrais offertes par le Maroc étaient emballées dans 56 400 sacs de 50 kilos et transportées au Panama dans 141 conteneurs de 20 pieds, a précisé l’avocat Guillermo “Willie” Cochez, précisant que le coût et le fret du don, estimé à 4 millions de dollars, étaient à la charge du Maroc.

À lire : Le Maroc vient en aide au Panama

Dans une note adressée le 25 octobre au ministre panaméen du Développement agricole, Augusto Valderrama, l’avocat a demandé des informations sur la localisation de ce don marocain. Cochez veut savoir avec précision « dans quelles installations du ministère cet engrais a été stocké et pendant combien de temps ». Il demande aussi des preuves de la livraison gratuite de ces engrais aux agriculteurs censés en bénéficier.

À lire : Engrais : le Maroc «  lâche  » le Pérou après la reprise de ses relations avec la « RASD »

L’avocat est aussi curieux de savoir si le ministère a déposé une plainte et si des fonctionnaires du gouvernement ont été arrêtés en tant que suspects de malversations. Pour le moment, les autorités du ministère n’ont fourni aucune information à cet effet, indique une source du département, précisant que ces données seront présentées dans le cadre d’une enquête.

Sujets associés : Agriculture - Enquête - Panama

Aller plus loin

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les...

Un don du roi Mohammed VI détourné au Gabon ?

Une vidéo récemment diffusée sur les réseaux sociaux fait état de détournement à des fins de vente de sacs d’engrais offerts au Gabon en février par le roi Mohammed VI. Un acte...

Le Maroc vient en aide au Panama

Le Maroc a offert au Panama des produits d’hygiène et de première nécessité destinés à la population sinistrée, suite au passage de l’ouragan Eta. Ce geste du Royaume a été...

Le Maroc va livrer des engrais au Bangladesh

Le Bangladesh s’attend à recevoir bientôt une importante livraison de phosphate de diammonium (DAP) de la part du groupe OCP, l’un de ses fournisseurs.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Une baisse record des exportations d’oranges

Les exportations marocaines d’oranges ont considérablement chuté au cours des huit premiers mois de 2023, s’établissant à 30 000 tonnes contre 109 000 tonnes en 2022.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Importations de céréales : la facture s’alourdit pour le Maroc

À l’instar de plusieurs pays de par le monde, le Maroc souffre également de l’augmentation des prix des denrées alimentaires causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. À fin mai dernier, le pays a dépensé 15,8 MMDH pour son approvisionnement en...

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Tomate marocaine : vers une hausse des exportations en Europe ?

La tomate marocaine pourrait profiter de la crise agricole qu’entrevoit l’Europe cette année. Un rapport de la commission prévoit une baisse de la production et de la consommation, les importations devant par conséquent augmenter.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de certains professionnels.

Le Maroc dispose d’un stock de blé de six mois

Le stock de blé du Maroc s’élève à six mois, selon le gouvernement, en réponse aux craintes de coupures d’approvisionnement et de hausses de prix liés au conflit russo-ukrainienne associé à la sécheresse qui touche le pays.