Maroc : pour un meilleur partage des biens en cas de divorce

22 juillet 2021 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Une association propose la modification de certains articles du Code de la famille pour corriger l’injustice qui est faite à la femme marocaine dans les cas de conflits conjugaux. Celles-ci sont souvent écartées ou ne bénéficient pas du partage équitable des biens acquis durant le mariage.

Pour mieux soutenir et aider les femmes à avoir une part des biens acquis dans le mariage au cas où un problème surviendrait, une association a déposé une requête avec pour idée majeure : « ce que nous avons acquis en commun, partageons-le équitablement », souhaitant ainsi la modification des articles 49, 51 et 322 de la loi 7-03 portant Code de la famille. Ce projet diffère de celui de la réforme de la Moudawana, a précisé Asmaa Moudden, représentante de la commission chargée de la requête, fait savoir Lavieeco.

L’idée de cette requête portant sur le partage des biens du couple en cas de conflit, de divorce ou de décès, est venue des conclusions tirées d’une enquête de terrain menée par l’association. D’après l’enquête, la participation de la femme et de son travail domestique ne sont pas pris en compte lorsqu’une séparation survient, ou plutôt, c’est une « large méconnaissance » de l’article 49 de la Moudawana. Puisque depuis l’adoption du Code de la famille en 2004, soit 17 ans après, seulement 0,5% des unions ont été suivies d’un contrat régissant la gestion et le partage des biens du couple, a indiqué le ministère de la Justice dans ses statistiques. D’où, la requête déposée pour corriger ce problème.

Mais, vu que la modification de ce seul article sera insuffisante pour atteindre le but, le projet porte également sur la réforme des articles 51 et 322 du Code de la famille. Ainsi, après le dépôt de la requête, une pétition sera lancée en vue de collecter 25 000 signatures pour cette cause. De plus, deux pages Facebook ont été mises en place pour « expliquer, vulgariser et informer de la nécessité de cette réforme », a ajouté Asmaa Moudden, précisant qu’une campagne sera lancée juste après les élections prévues en septembre prochain.

Sujets associés : Femme marocaine - Mariage - Esclavage moderne

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Laila Charani et Ned Nwoko ont divorcé

Laila Charani, la cinquième épouse de Ned Nwoko, a annoncé mardi sur Instagram, son divorce. La top model marocaine n’a pas accepté les dernières escapades de l’homme d’affaires...

Asmaa Lamnawar n’aurait pas dû parler de l’état de santé de son fils

Dans un entretien télévisé, la chanteuse marocaine Asmaa Lamnawar s’est confiée sur la maladie du fils qu’elle a eu avec le compositeur tunisien Issam Chraiti. Une initiative que le...

Le divorce par procuration désormais possible au Maroc

Au Maroc, une personne peut désormais divorcer par procuration pourvu que certaines conditions soient remplies. C’est ce qui ressort d’une jurisprudence de la Cour de...

Perspectives : le Code de la famille au Maroc cinq ans plus tard

Cinq ans après la réforme du Code de la famille au Maroc, la ’’Moudawana’’, Hakima Fassi-Fihri, professeur-chercheur, et Zakia Tahiri, réalisatrice, cherchent à déterminer si la...

Nous vous recommandons

Femme marocaine

Espagne : une Marocaine agressée sexuellement par son employeur

Une travailleuse saisonnière marocaine dans les champs de fraises espagnols, a été victime d’une agression sexuelle, jeudi dernier, de la part du directeur d’une société de fruits et légumes dans la localité de Lucena del Puerto à...

Battue et abandonnée à proximité de l’autoroute de Tanger

Une scène de ménage s’est terminée par une garde à vue, pour violences et non-assistance à personne en danger. Lundi soir, un homme a roué de coups sa femme, avant de l’abandonner près du conduit des eaux usées de...

Molenbeek : Khadija Chaou ne sera pas expulsée de son logement

La Molenbeekoise d’origine marocaine, Khadija Chaou, sous la menace d’une expulsion, pourra rester avec ses quatre enfants dans son logement social à Molenbeek-Saint-Jean, jusqu’à ce que l’affaire soit jugée en appel. Ainsi en a décidé le tribunal de...

Une saisonnière marocaine atteinte d’un cancer, prise en charge par une ONG à Séville

Une saisonnière marocaine atteinte d’un cancer, a dû quitter Huelva où elle ne recevait aucune assistance et ne bénéficiait d’aucune attention. Elle a été prise en charge par une ONG à Séville.

La bande dessinée pour libérer la femme marocaine

Engagée pour la cause de la femme, la Marocaine Zainab Fasiki, à la fois artiste et activiste, multiplie ses actions pour le changement social en vue de la libération des femmes. À travers sa campagne intitulée #TaAnaMeToo (moi aussi), l’artiviste, comme...

Mariage

Le cadeau inoubliable de Jamel Debbouze à Melissa Theuriau

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze et son épouse la journaliste Melissa Theuriau, ont célébré, samedi 7 mai, leur 14ᵉ anniversaire de mariage dans un hôtel 5 étoiles grand luxe.

Réforme du Code de la famille : voici les modifications majeures attendues

Le roi Mohammed VI a annoncé récemment à la réforme du Code de la famille, près de 20 ans après son adoption, en vue d’instaurer davantage d’égalité entre les hommes et les femmes en matière d’héritage, de mariage des mineurs,...

Des Marocains trouvent des « astuces » pour épouser des mineures

Un réseau criminel a trouvé de nouvelles méthodes frauduleuses pour faciliter le mariage de mineures et la polygamie. Les éléments de la Gendarmerie royale à Benguerir mènent une enquête pour le démanteler.

Au Maroc, le Covid-19 aggrave le phénomène des mariages d’enfants

Luis Mora, représentant du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) au Maroc affirme que la pandémie de Covid-19 a donné lieu à de nombreux mariages d’enfants supplémentaires. Il appelle au maintien de la vigilance...

Maroc : une aide financière pour inciter les jeunes à se marier

Les parlementaires à la chambre des représentants ont suggéré une aide financière aux jeunes mariés marocains, s’appuyant sur le mécanisme «  comptes mariages  », mis en place par la Turquie depuis 2016.

Esclavage moderne

Des ouvriers agricoles marocains réduits à l’esclavage en Italie

Les policiers italiens ont réussi à démanteler en Sicile un réseau d’exploitation d’ouvriers agricoles marocains et d’autres nationalités et à arrêter une dizaine de personnes dont quatre Italiens.

Portugal : arrêtés pour exploitation de Marocains

La police portugaise a arrêté une quarantaine de personnes, membres d’un réseau de trafic d’êtres humains, qui exploitaient des dizaines de migrants dont des Marocains dans des champs.

Maroc : une campagne sur la mendicité infantile choque les internautes

L’association Jood, qui vient en aide aux sans-abris, a lancé depuis 10 mars, une campagne de sensibilisation contre la mendicité infantile, devenue sujette à controverse sur les réseaux sociaux. Les internautes la jugent « choquante » et « maladroite »....

Lutte contre le trafic et la traite de migrants : le concours du Maroc à Interpol salué

195 personnes ont été arrêtées dans le cadre d’une grande opération contre le trafic et la traite de migrants. L’opération a été réalisée par Interpol avec la participation du Maroc et d’autres pays.

Melilla : pour 20 euros, des Marocains exploités 11 heures par jour

Un homme d’affaires à Melilla et 2 de ses employés ont été interpellés par la police nationale, pour leur implication présumée dans la traite d’êtres humains et l’exploitation de ressortissants marocains et tunisiens, bloqués suite à la fermeture des...