Maroc : pour un meilleur partage des biens en cas de divorce

22 juillet 2021 - 14h40 - Ecrit par : A.S

Une association propose la modification de certains articles du Code de la famille pour corriger l’injustice qui est faite à la femme marocaine dans les cas de conflits conjugaux. Celles-ci sont souvent écartées ou ne bénéficient pas du partage équitable des biens acquis durant le mariage.

Pour mieux soutenir et aider les femmes à avoir une part des biens acquis dans le mariage au cas où un problème surviendrait, une association a déposé une requête avec pour idée majeure : « ce que nous avons acquis en commun, partageons-le équitablement », souhaitant ainsi la modification des articles 49, 51 et 322 de la loi 7-03 portant Code de la famille. Ce projet diffère de celui de la réforme de la Moudawana, a précisé Asmaa Moudden, représentante de la commission chargée de la requête, fait savoir Lavieeco.

L’idée de cette requête portant sur le partage des biens du couple en cas de conflit, de divorce ou de décès, est venue des conclusions tirées d’une enquête de terrain menée par l’association. D’après l’enquête, la participation de la femme et de son travail domestique ne sont pas pris en compte lorsqu’une séparation survient, ou plutôt, c’est une « large méconnaissance » de l’article 49 de la Moudawana. Puisque depuis l’adoption du Code de la famille en 2004, soit 17 ans après, seulement 0,5% des unions ont été suivies d’un contrat régissant la gestion et le partage des biens du couple, a indiqué le ministère de la Justice dans ses statistiques. D’où, la requête déposée pour corriger ce problème.

Mais, vu que la modification de ce seul article sera insuffisante pour atteindre le but, le projet porte également sur la réforme des articles 51 et 322 du Code de la famille. Ainsi, après le dépôt de la requête, une pétition sera lancée en vue de collecter 25 000 signatures pour cette cause. De plus, deux pages Facebook ont été mises en place pour « expliquer, vulgariser et informer de la nécessité de cette réforme », a ajouté Asmaa Moudden, précisant qu’une campagne sera lancée juste après les élections prévues en septembre prochain.

Tags : Femme marocaine - Mariage - Esclavage moderne

Aller plus loin

Laila Charani et Ned Nwoko ont divorcé

Laila Charani, la cinquième épouse de Ned Nwoko, a annoncé mardi sur Instagram, son divorce. La top model marocaine n’a pas accepté les dernières escapades de l’homme d’affaires...

Maroc : appel à une réforme du code de la famille

L’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) plaide pour une relecture profonde du Code de la famille afin de renforcer l’arsenal juridique visant à mieux garantir les...

Divorce de Loubna Abidar

L’actrice marocaine Loubna Abidar vient d’annoncer le divorce d’avec son mari après quatre ans de vie commune.

Maroc : vers une révision du code de la famille (Moudawana)

Tout juste 15 ans après l’entrée en vigueur de la Moudawana, le Code de la Famille, Mohamed Aujjar, ministre de la Justice, a déclaré vendredi dernier que son ministère était en...

Nous vous recommandons

L’équipe d’Algérie « très bien reçue » par les Marocains

Malgré la rupture des relations diplomatiques entre Alger et Rabat, le match opposant l’Algérie au Burkina Faso pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022 aura bel et lieu le 7 septembre au Grand...

De Tanger à Marseille, La Méridionale fera escale à Alicante dès le 1er mars

La liaison maritime entre le Maroc et l’Espagne reprend timidement avec l’escale prévue à Alicante le 1er mars par la compagnie maritime française La Méridionale, lors de la liaison entre le port de Tanger Med et celui de...

Mohammed VI répond aux « attaques méthodiques » contre le Maroc

Le Roi Mohammed VI a réagi, vendredi aux dernières attaques visant le Maroc « de la part de certains pays et d’organisations notoirement hostiles », qu’il n’a pas cités.

Des photos de Naima Jillal torturée retrouvées sur le téléphone de Ridouan Taghi ?

Aux Pays-Bas, la police affirme avoir retrouvé plusieurs photos de Naima Jillal, nue et torturée, sur le téléphone de Ridouan Taghi, l’un des leaders de la Mocro Maffia poursuivi pour plusieurs assassinats avec 16 complices, dans le cadre du procès...

Handball : l’Algérie ne veut pas jouer la CAN Maroc 2022

C’est officiel ! L’Algérie boycotte la prochaine CAN masculine de handball, prévu du 13 au 23 janvier 2022 au Maroc. En cause, la brouille diplomatique mais surtout, la décision de l’organisation de jouer cette compétition à Laâyoune et...

L’Algérie craint le réarmement du Maroc par Israël

Les dernières acquisitions en armes faites par le Maroc auprès d’Israël créent un vent de panique chez l’Algérie. Son armée estime que les nouvelles armes israéliennes confèrent la supériorité à l’armée marocaine en cas de...

Service militaire : les MRE appelés à se faire recenser

La prochaine promotion du service militaire, ouvert également aux MRE, est prévue du 13 décembre au 10 février 2022, conformément aux instructions royales, fait savoir le ministère de l’Intérieur.

Le groupe marocain Label’Vie à la conquête du marché français

Label’Vie, groupe marocain de grande distribution a repris en gérance quatre hypermarchés Carrefour - trois à Marseille et région, et un à Grenoble avec un peu plus de 1 200 salariés - en France. Quid de ses ambitions dans l’Hexagone...

Wizz Air propose deux nouvelles liaisons vers le Maroc

La compagnie hongroise low cost Wizz Air compte lancer deux nouvelles liaisons aériennes vers le Maroc, au départ de l’Italie, à partir d’octobre 2021.

Naim, le deuxième garçon de Hiba Abouk et Achraf Hakimi, est né

Hiba Abouk a annoncé la naissance de son deuxième enfant avec Achraf Hakimi. C’est un garçon et il se prénomme Naim.