Les pays musulmans doutent de l’engagement démocratique des États-Unis

9 avril 2023 - 07h50 - Monde - Ecrit par : S.A

Un nombre important de personnes dans 11 pays à majorité musulmane et dans deux autres pays de la région ne croient pas que les États-Unis prennent la démocratie au sérieux. C’est ce que révèle un sondage réalisé par un organisme spécialisé.

La plupart des personnes interrogées dans le cadre d’un sondage réalisé par Gallup ne croient pas que les États-Unis seront en mesure de leur permettre de façonner leur propre avenir politique. Les plus sceptiques sont les Irakiens et les Iraniens. Les premiers font remarquer que 20 ans après le renversement de Saddam Hussein, les Américains n’ont pas été capables d’instaurer la démocratie qu’ils espéraient en Irak. Environ 26 % des Iraniens interrogés pensent que les États-Unis sont sérieux dans leur volonté d’établir des engagements démocratiques au Moyen-Orient, tandis que 72 % doutent de leurs intentions des États-Unis, précise le sondage.

À lire :Démocratie : le Maroc conserve son statut de « régime hybride »

81 %, pourcentage de désaccord (ceux qui doutent) le plus élevé, provient de l’Iran. La Tunisie, la Turquie, les Territoires palestiniens et l’Irak complètent le top cinq, avec un pourcentage compris entre 78 et 75 %. Viennent ensuite le Yémen, le Pakistan, le Liban, la Libye et l’Afghanistan, avec 68 à 61 % de désaccord. Avec 33 %, la Jordanie est le pays qui considère les États-Unis comme le plus sérieux en matière de démocratie dans la région, révèle le rapport.

À lire :Le Maroc, une « démocratie imparfaite »

Les 12 pays ont été également interrogés sur la perception de l’engagement des États-Unis à laisser les pays du Moyen-Orient de déterminer leur propre avenir. Ces pays n’y croient pas. Le pourcentage de désaccord (ceux qui n’y croient pas) le plus élevé, 80 %, provient de l’Iran. Viennent ensuite la Turquie, la Tunisie, les Territoires palestiniens et l’Irak avec des pourcentages de désaccord compris entre 78 et 71 %. Les trois pays ayant le moins de désaccords sont la Libye et la Jordanie (59 %). Viennent ensuite le Koweït (42 %), puis le Maroc (35 %).

Sujets associés : États-Unis - Sondage

Aller plus loin

Démocratie : le Maroc conserve son statut de « régime hybride »

Le Maroc est la troisième démocratie de la région MENA derrière Israël et la Tunisie et devant l’Algérie. C’est ce que révèle le dernier classement établi par l’Economist...

Le Maroc est le pays le plus démocratique, selon le classement Arab Democracy Index

Le classement Arab Democracy Index 2017 qui vient d’être publié place le Maroc en tant que pays le plus démocratique dans le monde arabe.

Maroc : léger mieux pour l’indice de la démocratie

Afin de permettre aux dirigeants d’entreprises de mieux appréhender l’environnement économique et commercial des marchés dans le monde, "Democracy Index 2019  : A year of...

Le Maroc, une « démocratie imparfaite »

Le Maroc est la deuxième démocratie d’Afrique du Nord derrière la Tunisie et devant l’Algérie. C’est ce que révèle le classement établi par l’Economist Intelligence Unit (EIU).

Ces articles devraient vous intéresser :