Maroc : une pétition en ligne contre les viols de femmes sur les lieux de travail

1er juin 2021 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

120 femmes travaillant dans des fabriques de textiles au Maroc ont révélé avoir été violées par leurs responsables hiérarchiques. Une réalité effrayante pour des millions d’autres femmes qui doivent affronter ce type de violence sur leur lieu de travail, qu’importe le secteur. C’est donc pour lutter contre le phénomène que le réseau citoyen international Avaaz lance une pétition en ligne.

Le but de cette pétition est de recueillir un soutien retentissant des pays et sonner l’alarme avant un sommet international sur les droits des femmes. Au Maroc, 54,4 % des femmes ont été victimes de violences, selon la dernière enquête nationale du ministère de la famille publiée en mai 2019. Mais le silence reste de mise. Seulement 28,2 % des femmes violentées se sont adressées à une personne ou à une institution, et 6,6 % ont porté plainte contre leur agresseur, selon la même enquête.

À travers cette action, le réseau indique que le public « dispose encore de quelques semaines pour contribuer à faire adopter un traité révolutionnaire et soutenir des réformes nationales ambitieuses qui pourraient protéger les femmes du monde entier contre les violences au travail ». La pétition souligne que « 6 pays ont déjà ratifié ce traité, mais il en faudra bien plus pour en faire la norme dans le monde entier […] et ce, avant le prochain sommet international sur les droits des femmes ». Le texte signale également que « près d’1 pays sur 4 n’a aucune loi contre le harcèlement sexuel au travail – et dans les pays qui en disposent, elles sont parfois insuffisantes », rapporte Hespress.

Au Maroc, la loi 103-13 a été adoptée le 14 février 2018. Elle incrimine « certains actes considérés comme des formes de harcèlement, d’agression, d’exploitation ou de mauvais traitement ». La pétition insiste sur le fait que « ce traité pourrait changer la donne. Pour la première fois, des pays pourraient être obligés d’adopter des lois nationales contre les violences au travail, de prendre des dispositions préventives et de garantir l’accès à des mesures de réparations pour les survivantes ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Harcèlement sexuel - Enquête - Violences et agressions

Aller plus loin

Mohamed Mustapha Tabet : l’effroyable parcours d’un commissaire violeur au Maroc

Il y a des légendes dans chaque domaine, et le crime n’y échappe pas. Le Maroc s’est un jour éveillé à l’ombre glaciale d’une telle figure. Son nom : Mohamed Mustapha Tabet,...

La danseuse Maya Dbaich se moque des femmes violées

Après avoir fait le buzz sur les réseaux sociaux en s’attaquant aux Marocains, la célèbre danseuse Maya Dbaich revient au-devant de la scène dans des vidéos où elle...

Viol conjugal : nécessité de réformer la loi marocaine

Les responsables du Conseil national des droits humains (CNDH) étaient mercredi au parlement pour exposer aux députés la nécessité d’harmoniser la loi relative aux violences...

Viol collectif d’une femme de 90 ans à Bouznika (vidéo)

Une femme âgée de plus de 90 ans vivant seule dans un taudis au douar Oueled Youssef, à Bouznika, a été sauvagement violée par trois hommes. La vieille femme sans défense n’a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

La chanteuse Ibtissam Tiskat dévoile son calvaire

La chanteuse marocaine Ibtissam Tiskat affirme avoir été victime de harcèlement de la part d’une collègue. Il s’agirait de Dounia Batma ou Fadwa El Maliki.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.