PJD : une proposition de loi pour limiter les salaires des hauts fonctionnaires

10 février 2022 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le groupe parlementaire du Parti justice et développement (PJD) a déposé, mercredi, une proposition de loi pour limiter à 100 000 dirhams par mois le salaire et les indemnités des hauts fonctionnaires après déduction de l’impôt sur le revenu.

En faisant une telle proposition de lois, les députés du PJD, aujourd’hui parti de l’opposition, affirment agir dans le but d’alléger la pression sur le budget de l’État, rationaliser les dépenses publiques et instaurer une équité entre les hauts fonctionnaires. Ils assurent s’inspirer de modèles déjà expérimentés par des pays comme la France, l’Égypte et la Grèce.

À lire : Maroc : voici les salaires dans la fonction publique

Toutefois, ne sont concernés par cette proposition de loi que les hauts fonctionnaires nommés en conseil de gouvernement et appelés à diriger des établissements stratégiques.

À lire : Maroc : le PAM veut réduire le salaire des hauts fonctionnaires et ministres

Cette proposition de loi devra être examinée et acceptée par le gouvernement, passer ensuite par le filtre du parlement. La nouvelle a suscité les commentaires des internautes. Certains se demandent pourquoi c’est après deux mandats à la tête du gouvernement que le PJD se soucie du plafonnement des salaires et indemnités des hauts fonctionnaires, alors qu’il sait qu’il ne dispose d’aucune majorité pouvant l’aider à faire passer une telle proposition.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lois - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Parlement marocain

Aller plus loin

Maroc : un syndicat exige 1000 DH de plus pour les fonctionnaires

Le Syndicat de l’Union marocaine du travail (UMT) a adressé une note au gouvernement demandant, entre autres, une augmentation de 1000 DH sur le salaire des fonctionnaires et...

Maroc : voici les salaires dans la fonction publique

Le salaire mensuel net moyen dans la fonction publique a connu une augmentation de 24,38% entre 2010 et 2020, passant de 6 550 dirhams à 8 147 DH, ce qui représente une hausse...

Maroc : hausse des salaires des fonctionnaires

Une augmentation des salaires des fonctionnaires vient d’être annoncée par le Chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani suite à sa rencontre en début de semaine avec les...

L’appel de Benkirane aux PJDistes

Lors du conseil national tenu samedi dernier à Bouznika, Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) a appelé les membres à contribuer...

Ces articles devraient vous intéresser :

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe,...

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Maroc : le parlement discute de la fiscalité des auto-entrepreneurs

Au Parlement marocain, des groupes de l’opposition ont proposé des amendements concernant le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 dont l’un vise à encourager l’engagement dans l’économie organisée et à améliorer l’attractivité du système...

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...