L’appel de Benkirane aux PJDistes

21 février 2022 - 12h10 - Maroc - Ecrit par : S.A

Lors du conseil national tenu samedi dernier à Bouznika, Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) a appelé les membres à contribuer volontairement au financement du parti. Depuis l’échec cuisant du PJD aux dernières élections législatives, l’on assiste à une dégradation des ressources de la formation politique.

Alors que certains membres du parti lui ont proposé que ces contributions soient “obligatoires” ou basées sur les déclarations de revenus des membres, le patron du PJD dit avoir “refusé” ces options », rapporte Alyaoum24. Il assure apporter au parti une contribution financière mensuelle de 5 000 DH. D’autres lui ont aussi emboîté le pas : 2 500 DH pour Mustapha El Khalifi, 10 000 DH pour un troisième membre et 1 000 DH pour un quatrième membre.

À lire : PJD : une proposition de loi pour limiter les salaires des hauts fonctionnaires

« Voilà ce que je sais des membres qui ont décidé de contribuer financièrement pendant que j’attends les autres », a-t-il dit, ajoutant que ces contributions financières devront se poursuivre jusqu’à la tenue du congrès ordinaire du parti dont la date reste à préciser, le congrès extraordinaire du parti ayant rejeté la tenue du congrès ordinaire dans un délai d’un an.

Sujets associés : Elections - Bouznika - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane

Aller plus loin

Abdelilah Benkirane critiqué après avoir qualifié un journal de « sioniste »

Suite aux propos qualifiés de « violents et insultants » tenus par Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD, à l’encontre d’un certain nombre de médias, l’Association...

Benkirane évoque les véritables causes de la déroute électorale du PJD

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) revient sur la déroute électorale des islamistes aux élections du 8 septembre dernier et en évoque les véritables...

Abdelilah Benkirane prend la défense d’Akhannouch

Face à la flambée des prix des denrées alimentaires et du carburant, bon nombre de citoyens y compris des islamistes ont appelé le chef du gouvernement Aziz Akhannouch à la...

Endetté, le PJD lance un appel aux dons

Pour combler une dette d’au moins huit millions de dirhams, le parti de la justice et du développement (PJD) a lancé un appel aux dons. Il en va de la survie de la formation...

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Le ministère de l’Intérieur recadre le PJD

Le ministère de l’Intérieur a réagi aux rumeurs concernant les élections partielles organisées le 21 juillet dernier, dénonçant « les allégations malveillantes et inacceptables » selon lesquelles le vote aurait été orienté par certains agents d’autorité.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

16 deputés marocains perdent leurs sièges

La Cour constitutionnelle vient d’annuler l’élection de 16 membres de la Chambre des représentants, suite aux recours relatifs au scrutin du 8 septembre 2021.

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Élections partielles : le RNI arrive largement en tête, le PJD essuie un nouvel échec

Comme aux élections du 8 septembre dernier, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir est largement en tête des élections partielles qui se sont déroulées jeudi dernier. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD),...