Quand les colonnes de la police française « puent » racisme et violence

30 novembre 2020 - 07h30 - France - Ecrit par : J.K

L’agression de Michel Zecler, comme à tant de nombreux policiers d’origine maghrébine et subsaharienne, met à nu quelques « brebis galeuses », tapies dans les colonnes de la police française et qui ne jurent que par racisme et violence.

Samedi 21 novembre, dans le XVIIᵉ arrondissement de Paris, Michel Zecler, un producteur de musique, a été violemment agressé, alors qu’il entrait dans son studio, rapporte Libération, précisant que Michel Zecler a fait l’objet, de la part des policiers, de longues minutes de coups et d’insultes racistes (« Sale nègre »), des appels de renforts, une grenade lacrymogène jetée dans un local clos, des jeunes terrorisés, des coups encore et toujours.

Faute de ces images, filmées par les caméras de vidéosurveillance et par les voisins, le « sale nègre » aurait été condamné pour outrage à agents, et bien d’autres délits, ainsi que l’atteste la procédure judiciaire ouverte à l’encontre de Michel Zecler, présenté comme essayant de voler leurs armes. En clair, cette scène achève de convaincre sur le racisme et l’impunité qui ont cours dans cette famille professionnelle, dont l’uniforme a valeur de passeport pour se comporter en voyou ivre de racisme, dénonce la publication.

Selon le média, l’activisme contre l’article 24 de la loi Sécurité globale a pour but de restreindre l’accès à de telles images, c’est-à-dire que le fonctionnement d’un corps de fonctionnaires échappe aux regards citoyens. La France tient là le symptôme d’une gangrène, celle des problèmes de racisme et de violences au sein de la police et leurs inévitables alliés : le silence complice des collègues et le déni de trop de syndicats policiers, de la hiérarchie policière, du ministère de l’Intérieur et plus généralement des pouvoirs publics.

Alors que de nombreux policiers d’origine maghrébine et subsaharienne se sont plaints ces derniers mois du racisme qu’ils subissaient de la part de certains de leurs collègues, aucune autorité publique – préfet, ministre, président – n’a pris la peine de soutenir ces fonctionnaires, ni même de faire semblant, dénonce la même source.

À se demander, conclut le journal, si les gouvernants français, en refusant de traiter ce fléau, ne trahissent pas une vérité : leur difficulté à considérer celles et ceux que ce fléau frappe, comme des citoyens à part entière.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Racisme - Violences et agressions

Aller plus loin

Des policiers néerlandais suspendus après des propos racistes visant des Marocains

Aux Pays-Bas, des policiers ont été suspendus par la hiérarchie pour avoir tenu des propos racistes sur les réseaux sociaux à l’égard des Marocains lors d’un déplacement à Paris.

Producteur tabassé à Paris : mise en détention provisoire de deux policiers

Les quatre policiers impliqués dans l’agression du producteur Michel Zecler ont été mis en examen. Deux d’entre eux ont été écroués alors que les deux autres ont été placés sous...

Eric Zemmour mis en examen pour injure à caractère racial

Le juge d’instruction a mis en examen le polémiste Éric Zemmour après son clash avec Hapsatou Sy. Il avait reproché à l’ex-chroniqueuse des Terriens du dimanche de ne pas se...

Excuses du "Point" après une chronique raciste

Le Point a publié, lundi, une chronique de l’humoriste Bernard Mabille sur le coronavirus dans laquelle Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, a été attaquée. Face à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.