Recherche

Pour la police marocaine, les réseaux sociaux amplifient le sentiment d’insécurité

© Copyright : DR

21 septembre 2019 - 20h30 - Maroc

La police marocaine met en garde contre l’utilisation abusive des réseaux sociaux, surtout sur les questions de sécurité. Le Directeur de la Police judiciaire, à travers un point de presse, a appelé à la cessation de la publication de données erronées présentant le Maroc comme un pays dans lequel la criminalité dépasse l’entendement.

Déjà 112 vidéos avec des contenus illégaux détectés sur les réseaux sociaux. C’est lors d’un point de presse que le Directeur de la Police judiciaire, Mohamed Dkhisi, a fait observer que ce type de crime, lié aux homicides, aux passages à tabac, aux agressions violentes et aux vols qualifiés, a diminué de 5,25 % entre la période de janvier et le 15 septembre de cette année par rapport à la même période de l’année précédente.

La plus grande responsabilité dans le domaine de l’insécurité vient des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux et qui montrent de véritables crimes perpétrés sur le territoire marocain, mais aussi des crimes commis à l’étranger, présentés comme s’ils s’était produits au Maroc.

Tout ce qui est écrit et diffusé sur les réseaux sociaux est soumis à un contrôle continu et précis aux niveaux technique et opérationnel, et les personnes qui publient de telles fausses informations et des vidéos qui n’ont rien à voir avec le Maroc sont traduites en justice, a déclaré Dkhisi.

Le responsable de police a déclaré que l’usage de drogues, en particulier d’ecstasy, était l’une des principales causes des crimes violents, et que les services de sécurité avaient saisi 1.161.000 comprimés de ce type de stupéfiants, soit une augmentation de 91% par rapport à l’ensemble de 2018.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact