Recherche

Le volailler Doux mise sur le halal

15 septembre 2017 - 16h40 - Economie

En difficulté à cause d’une forte concurrence des opérateurs brésiliens, le volailler français Doux revoit sa stratégie qui englobe également le halal.

Dans un entretien accordé à l’AFP, Christophe Couroussé, président du directoire de Doux reconnaît que son groupe traverse des difficultés avec une perte de 35 millions d’euros en 2016 et au moins autant en 2017. Ces difficultés sont dues à la grippe aviaire en 2016 et à la guerre au Yemen, l’un des principaux marchés de Doux.

Parmi les pistes de développement envisagées par le volailler, le marché européen du Halal. « Le deuxième marché sur lequel nous voulons recentrer notre activité, c’est le marché européen du halal, un marché en très forte croissance avec une forte exigence de qualité à la fois sur les qualités nutritionnelles et sur la qualité de la certification halal », affirme Couroussé.

Ce sera également le cas pour les marchés du Moyen-Orient, où il y a une forte demande en produits apportant de meilleures qualités nutritionnelles. « C’est la région du monde où l’obésité progresse le plus » et Doux dit avoir la capacité « d’offrir des produits qui présentent des avantages en matière nutritionnelle ».

En tout, 100 millions d’euros vont être investis par le volailler, mais avant cela il faut trouver des « partenaires opérationnels et financiers ».

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact