Huile d’olive au Maroc : le prix à plus de 120 dirhams ?

13 décembre 2023 - 11h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Au Maroc, les consommateurs d’huile d’olive n’ont pas fini de voir les prix flamber. Ils devraient continuer d’augmenter au point de dépasser les 120 dirhams le litre.

Les prix des olives vont continuer à exploser. Vendu à 10 DH lors de la trituration, le kilo d’olive passe à entre 14 et 15 dirhams. Cette hausse des prix s’explique par la teneur en huile insuffisante obtenue lors de la trituration, « et ce, en dépit d’un niveau de production relativement satisfaisant des vergers irrigués ». Les prix devraient ainsi se maintenir entre 90 et 100 dirhams le litre tout au long du mois de décembre.

À lire : Maroc : l’huile d’olive à 120 dirhams le litre ?

La période de récolte va de novembre à janvier. En raison de l’indisponibilité de l’huile d’olive sur le marché, les prix devront encore grimper pour franchir le cap des 100 à 120 dirhams/l, notamment à l’approche du mois sacré de Ramadan (mois de mars). « Des quantités importantes sont emmagasinées pour que l’huile d’olive soit vendue plus cher. Eu égard à la cherté des prix, le consommateur ne s’approvisionne plus en grande quantité comme auparavant. En gros, le stock fait grimper les prix », confie un professionnel de la filière au quotidien Les Inspirations Éco.

À lire : Maroc : Le prix élevé de l’huile d’olive engendre un trafic massif

L’augmentation des prix se justifie par ailleurs par la reprise des exportations entre-temps suspendues par le gouvernement en raison de la faible production. Cette mesure visait à freiner la hausse des prix sur le marché local. Mais les exportations valorisantes, à savoir les huiles embouteillées et, notamment, l’huile d’olive extra-vierge n’ont pas encore repris.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prix - Alimentation

Aller plus loin

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Les prix à la consommation ont affiché une légère baisse de 0,3%, selon les derniers chiffres dévoilés par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Ramadan 2024 au Maroc : y aura-t-il du poisson à prix raisonnable ?

Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Mohamed Sadiki, a tenu à Rabat une séance de concertation avec les experts du secteur de la pêche en vue de contrôler les...

Le prix l’huile d’olive au Maroc pousse à la fraude et au trafic

L’augmentation du prix de l’huile d’olive constatée ces derniers mois au Maroc pousse certaines personnes malintentionnées à tricher pour écouler leur stock. Mais la justice...

L’huile d’olive frelatée menace la santé des Marocains

Les associations marocaines de défense des consommateurs tirent la sonnette d’alarme au sujet des huiles d’olive contrefaites, qui représentent un danger pour la santé des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.