France : un professeur condamné pour avoir insulté un élève de « Sale djihadiste »

10 décembre 2015 - 11h20 - France - Ecrit par : Bladi.net

Nous vous avions parlé au mois d’octobre dernier de Yazid, un collégien tiré violemment par son professeur d’éducation physique avant de lui crier « Sale arabe ! Sale Djihadiste ! ».

Comme le rappelle le Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF), la plainte avait été classée le 5 février dernier, mais le professeur, qui a reconnu avoir insulté l’enfant de « Sale djihadiste », a été convoqué au Tribunal de Grande Instance de Nanterre le 06 octobre.

Dans un jugement rendu le 5 novembre, le tribunal a déclaré coupable le professeur pour avoir prononcé « sale djihadiste » à l’encontre de Yazid et le condamne à payer un euro symbolique de dommages et intérêts au titre du préjudice moral.

« Cette formule « espèce de djihadiste » , exprimée dans le cadre d’un cours, au lendemain d’évènements graves évoqués lors de l’audience par les parties, par un professeur, adulte référant qui détient l’autorité et doit la faire respecter, constitue manifestement une injure au sens des dispositions de l’art 29 al2 de la loi du 29/07/1881.

L’insulte ayant été prononcée, au regard du contexte et du nom de l’élève en raison de son appartenance vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, son caractère discriminatoire sera retenu. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Terrorisme - Droits et Justice - Racisme

Aller plus loin

« Sale Arabe, sale djihadiste », un professeur devant la justice en France

Grâce au concours du Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF), les propos d’un professeur de sport ne resteront pas impunis. En janvier dernier, alors que le jeune Yazid...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.