Recherche

Propos sur le Maroc : la colère persiste après les excuses de Roger Milla

© Copyright : DR

12 janvier 2022 - 19h40 - Sport - Par: S.A

La polémique continue d’enfler après les propos de la légende africaine de football, Roger Milla, sur le Maghreb en général et le Maroc en particulier. Malgré ses excuses, les critiques fussent de toutes parts.

« Les pays maghrébins, ce sont eux qui mettent toujours le bordel. C’est eux qui mettent toujours le désordre, je suis désolé. Je vais leur dire ici en tant que leur frère, que ce soit le Maroc, l’Égypte ou autre, que ce n’est pas normal. S’ils ne sont pas Africains, qu’ils aillent jouer pour l’Europe, pour l’Asie ou bien pour d’autres, mais qu’ils ne viennent pas mettre le bordel dans le continent africain », fulminait de colère Roger Milla dans une interview accordée à TV5 Monde. L’ex-international camerounais reproche à Rabat et au Caire d’avoir voté pour le report de l’organisation de la coupe d’Afrique des nations (CAN 2022) au Cameroun.

À lire : Des anciens footballeurs marocains réagissent aux propos de Roger Milla

Ces propos ont soulevé de vives polémiques. Face à la polémique, Roger Milla a présenté ses excuses au Maroc, mais la colère des Marocains ne retombe pas. « Il faut que tu saches, et tout le monde le sait, le Maroc a joué un rôle important pour la nomination de Issa Hayatou [de nationalité camerounaise] à la tête de la Confédération africaine de Football (CAF) chez nous à Casablanca pendant la CAN de 1988. Et pour parler de toi [Roger Milla], tu étais toujours le bienvenu chez nous, c’est normal, un grand joueur. Mais là, tu l’as joué petit bras puisque tu t’attaques à notre royaume, à notre intégrité avec des mensonges des propos calomnieux qui n’ont pas de sens. […] », réagit l’ex-international marocain Mustapha El Haddaoui.

À lire : Roger Milla présente ses excuses au Maroc

Il rappellera que le Maroc a joué son rôle, celui d’un pays africain, comme le Cameroun sur le plan footballistique. « Le Maroc a organisé une mini-CAN […] avec une grande réussite et sans fanfare, il a fait son devoir de pays africain […] Peut-être que certains vous poussent à dire des c**neries comme ça », a ajouté l’ancien Lion de l’Atlas. Dans la foulée, trois journalistes algériens actuellement au Cameroun pour la couverture médiatique de la CAN 2022 ont été agressés à Douala. Certains internautes n’hésitent pas à accuser le vieux Lion de racisme. « Et après, ce sont les Maghrébins les racistes et les sauvages d’après Roger Milla. Bizarre ! », écrit un internaute algérien. La réaction des Camerounais ne s’est pas fait attendre. « A Douala, tu passes dans le mauvais quartier à la mauvaise heure, tu te fais agresser peu importe qui tu es. Rien à voir avec les propos de Roger Milla », commente un internaute camerounais.

À lire : CAN 2022 : Roger Milla s’en prend au Maroc

Réagissant à la sortie de l’ex-international camerounais, le sociologue marocain Brahim Labari parle d’un nationalisme « mal placé », rapporte Sputniknews. « C’est du chauvinisme qui confine à la sottise. Il n’a pas bien pesé ses mots et c’est cela qui arrive quand on réagit à chaud », dit-il, tout en écartant la thèse du “racisme”.

Mots clés: Football , Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2021) , Maghreb

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact