Que pensent les Marocains de la violence domestique ?

29 novembre 2023 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les Marocains se montrent partagés sur la violence domestique, selon les conclusions d’un récent sondage sur la violence contre les femmes.

Si plus de la moitié des Marocains (51 %) estiment que la violence domestique devrait être traitée comme une affaire privée à résoudre au sein de la famille, 48 % jugent néanmoins qu’il s’agit d’une question criminelle qui devrait impliquer les forces de l’ordre, révèle un récent sondage sur la violence contre les femmes, réalisé par le réseau Afrobarometer. De même, plus de la moitié des sondés (51 %) pensent qu’il est probable que les victimes de violence basée sur le genre soient critiquées, harcelées ou stigmatisées par d’autres dans la société s’ils signalent ces crimes aux autorités.

À lire : Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Il ressort également de ce sondage que la violence basée sur le genre est la deuxième question la plus importante en matière de droits des femmes que les Marocains veulent voir traitée par leur gouvernement et leur société. Plus des deux tiers des Marocains (68 %) affirment que la violence contre les femmes n’est « pas courante » ou « pas du tout courante » dans leur société contre 31 % d’entre eux, y compris 36 % des femmes, qui contestent cette affirmation.

À lire :Maroc : hausse des violences sexuelles contre les mineurs et les femmes

Selon 76 % des personnes interrogées (84 % chez les femmes contre 67 % chez les hommes) par Afrobarometer, il n’est jamais justifiable pour un homme d’utiliser la force physique contre sa femme. Enfin, 83 % des sondés pensent que la police est susceptible de prendre au sérieux les cas de violence basée sur le genre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Femme marocaine - Sondage - Violences et agressions - Violences conjugales

Aller plus loin

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute...

Maroc : hausse des violences sexuelles contre les mineurs et les femmes

Les violences sexuelles contre les mineurs et les femmes prennent des proportions alarmantes au Maroc, alerte l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) qui appelle à...

Maroc : plus de la moitié des femmes mariées, victimes de violences conjugales

Malgré les nombreuses mesures, le Maroc fait toujours face au défi des violences conjugales. Selon un rapport sur les droits de l’homme, le phénomène est inquiétant, d’autant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.