Rabat : interdiction de tout attroupement ou rassemblement sur la voie publique

20 mai 2021 - 17h40 - Maroc - Ecrit par : J.D

Les autorités locales de la Wilaya de la région de Rabat-Salé-Kénitra ont annoncé l’interdiction de tout attroupement ou rassemblement sur la voie publique. Cette mise au point fait suite à des appels publiés sur les réseaux sociaux invitant la population à une marche de protestation dimanche prochain à Rabat.

Dans un communiqué, la Wilaya de la région Rabat-Salé-Kénitra a indiqué que l’interdiction d’attroupement ou de rassemblement permet d’éviter toute violation des dispositions de l’état d’urgence sanitaire édictées dans le cadre de la préservation de la santé des citoyennes et des citoyens. Ces dispositions, poursuit le communiqué, visent à assurer la sécurité des populations au vu des impacts négatifs des rassemblements sur la voie publique sur la situation épidémiologique.

C’est fort de cela que les autorités de la wilaya de la région ont réaffirmé leur ferme détermination d’exécuter cette décision d’interdiction et de réprimer dans la fermeté tout acte visant à violer les dispositions de l’état d’urgence sanitaire. Elles ont en outre appelé la population à observer les restrictions en vue de préserver les résultats encourageants enregistrés par le royaume dans la lutte contre la pandémie du coronavirus.

À l’origine de ce communiqué de la Wilaya, des publications circulant récemment sur les réseaux sociaux et appelant à organiser une marche de protestation, dimanche 23 mai 2021 à 10H00, au départ de la place Bab El Had à Rabat.

Sujets associés : Manifestation - Rabat - Santé - Kenitra - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Covid-19 au Maroc : aucun relâchement admis durant l’Aid Al Fitr

Les autorités marocaines n’envisagent pas la possibilité de lever encore moins d’alléger, durant les jours de l’Aïd Al Fitr, les restrictions en vigueur dans le cadre de la...

Maroc : manifestations contre l’interdiction des prières de tarawih, plusieurs personnes interpellées

Des dizaines de jeunes hommes et d’adolescents ont organisé des manifestations éparses dans plusieurs villes marocaines dont Tanger, Inezgane et Fnideq pour protester contre le...

Le Maroc va-t-il assouplir les mesures de restriction durant le ramadan ?

Sur les réseaux sociaux, des informations font état de ce que le gouvernement marocain va assouplir les mesures de restrictions sanitaires pour le ramadan qui débutera le 14...

La Wilaya de Rabat interdit la manifestation des enseignants

Les autorités de la wilaya de la région de Rabat-Salé-Kénitra ont une fois encore rappelé que l’interdiction de tout attroupement ou rassemblement sur la voie publique reste de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

L’implication des MRE attendue dans les réformes du système sanitaire

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) attend des cadres de santé marocains résidant à l’étranger, un engagement citoyen pour la réussite du projet de réforme du système sanitaire national.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

La députée Zineb Simou victime d’une intoxication alimentaire

Zineb Simou, députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été victime d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé dans un petit restaurant à Ksar El Kébir.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.