Les Marocains de Ripoll : entre stigmate terroriste et recherche d’identité

19 août 2023 - 14h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Les jeunes d’origine marocaine de Ripoll (Catalogne) sont victimes de racisme. Ils continuent de subir les conséquences sociales des actes terroristes perpétrés le 17 août 2017 par des jeunes radicalisés de la municipalité, et qui ont fait 16 morts et 140 blessés.

Omar, né à Ripoll de parents marocains, avait 9 ans le jour des attentats terroristes de Las Ramblas et de Cambrils, perpétrés par six jeunes de Catalogne radicalisés par l’imam Abdelbaki Es Satty de la mosquée locale. Aujourd’hui âgé de 15 ans, cet adolescent catalan continue de porter les séquelles de ces massacres. Régulièrement victime d’insultes racistes et traité de « terroriste », Omar est devenu un jeune homme renfermé, qui se confie très peu à ses amis.

Comme lui, de nombreux jeunes d’origine arabe vivent la même situation à Ripoll. C’est le cas de Moussa, 25 ans, étudiant et serveur. « Ce n’est qu’à Ripoll qu’en tant que Marocain, tu te sens comme un terroriste. On fait avec », confie-t-il à El Periódico de España. Arrivé à Sant Joan de les Abadeses à l’âge de quatre ans, le jeune homme dit avoir été proche des jeunes qui ont commis ces attentats et regrette avoir perdu des amis après ces massacres. « Après les attentats, beaucoup se sont éloignés de moi », déplore-t-il.

À lire : Safia El Aaddam, « fille d’immigrés », dénonce le racisme en Espagne

Le jeune homme assure être victime de discriminations. « Les Mossos t’arrêtent quand tu es avec des Catalans, ou alors quand tu cherches à louer un appart, on te dit non après avoir regardé ton nom de famille », raconte Moussa qui confie qu’il avait une petite amie catalane, mais avait peur de la présenter à ses parents. « C’est ça vivre entre deux mondes. Tu te sentiras toujours différent. Tu apprends à vivre avec le regard raciste à l’école et en même temps, il y a des choses que tu ne peux dire ou faire à la maison », explique-t-il, se considérant finalement comme « un citoyen du monde ».

Hamza, 27 ans, arrivé à Ripoll à l’âge de sept ans et employé dans une usine textile, a été aussi marqué par ces attentats. « Avant, les gens étaient gentils avec nous… mais depuis l’attentat tout a changé. Ils vous regardent différemment, ils ne veulent pas vous louer un appartement, ils trouvent des excuses… », souligne-t-il. Le racisme est encore très présent à Ripoll et ne vise pas que les Marocains. « Il y a beaucoup de racisme ici, ça fait trois ans que je suis ici et je n’ai pas d’ami. Ils te font te sentir inférieur… », dénonce Laura Gómez, une Colombienne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Terrorisme - Racisme - Attentat de Barcelone - MRE

Aller plus loin

Safia El Aaddam, « fille d’immigrés », dénonce le racisme en Espagne

Née à Tarragone de parents marocains, Safia El Aaddam, 27 ans, a entamé les démarches pour obtenir la nationalité espagnole depuis qu’elle a appris que sans ce document, elle ne...

Discrimination, intégration, identité : des Espagnols d’origine marocaine en parlent

Le romancier Youssef el Maimouni, la dessinatrice et illustratrice Nadia Hafid et la rappeuse et écrivain Miss Raisa, tous Espagnols d’origine marocaine, mais de générations et...

L’affaire Vinicius remet sur le tapis la question du racisme en Espagne

Le débat sur le racisme fait rage sur les réseaux sociaux et dans les médias espagnols depuis dimanche, où le joueur du Real Madrid, Vinicius Jr., a été traité de « singe » par...

De Maroc à l’Espagne : trois jeunes marocains racontent leur intégration

Dahamouh, El Yayaoui et Zhor, trois jeunes migrants d’origine marocaine racontent leur parcours, depuis leur arrivée en Espagne jusqu’à leur intégration, en passant par les...

Ces articles devraient vous intéresser :

MRE : Vacances gâchées par des tracasseries administratives

C’est avec un sentiment mêlé de lassitude et de colère que les Marocains résidant à l’étranger (MRE) vont commencer à débarquer dans les ports marocains dans les prochains jours.

Tourisme au Maroc : une baisse de recettes qui inquiète

Alors que les arrivées pourraient atteindre 15,5 millions de voyageurs en 2024, soit un million de plus qu’en 2023, les recettes touristiques devraient poursuivre leur tendance à la baisse notée depuis 8 mois pour s’établir à 100 milliards de dirhams...

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Impôts : des procédures simplifiées pour les MRE

La simplification des procédures administratives pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) a permis à ces derniers de se mettre à jour vis-à-vis de l’administration fiscale, a déclaré Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances.

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

Match Maroc-France : difficile pour les binationaux de faire un choix

La qualification du Maroc et de la France pour la demi-finale de la coupe du monde au Qatar est une joie pour les Franco-marocains. Certains parmi eux ont encore du mal à réaliser la surprenante ascension de l’équipe marocaine, véritable surprise de...

Football : la stratégie de la FRMF pour attirer les binationaux

La sélection marocaine de football est composée de plusieurs joueurs binationaux qui ont opté pour le Maroc au détriment de la Belgique, de l’Espagne, des Pays-Bas, de l’Italie et bien d’autres. Derrière ces choix parfois difficiles, se trouve un...

Le Maroc s’attend à un retour massif de MRE

Le Maroc règle les derniers détails pour l’accueil des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’Opération Marhaba 2024. Cette année, les préparatifs ont démarré plus tôt que prévu, la célébration de l’Aïd al-adha oblige.