Safia El Aaddam, « fille d’immigrés », dénonce le racisme en Espagne

6 juin 2022 - 17h40 - Ecrit par : A.P

Née à Tarragone de parents marocains, Safia El Aaddam, 27 ans, a entamé les démarches pour obtenir la nationalité espagnole depuis qu’elle a appris que sans ce document, elle ne pourrait jamais exercer son droit de vote en Espagne. Pour dénoncer entre autres ces discriminations, elle vient de publier son premier ouvrage titré « Fille d’immigrés » (Hija de inmigrantes).

Les parents de Safia, d’origine marocaine, sont arrivés en Catalogne il y a 40 ans. Safia, elle, a vu le jour à Tarragone il y a 27 ans. La jeune femme se bat depuis l’âge de 18 ans pour obtenir la nationalité espagnole sans laquelle elle ne pourrait exercer son droit de vote. Jusque-là, elle n’a toujours pas la carte nationale d’identité (DNI) espagnole, mais assure que la procédure est presque à son terme, fait savoir Huffington Post.

Pendant toutes ces années où elle ne pouvait pas voter, Safia est devenue très active sur les réseaux sociaux. Sous le surnom de « Fille d’immigrés », elle dénonce sur Instagram les discriminations subies par de nombreux étrangers en Espagne. En 2019, elle lance les campagnes « Je te donne mon vote » et « Voter est un privilège », regroupant des résidents sans droit de vote et des Espagnols abstentionnistes.

À lire : Espagne : une Marocaine dénonce le racisme de son professeur

Très engagée, Safia El Aaddam vient de publier son premier roman, au titre assez évocateur : Fille d’immigrés. « Dès mon plus jeune âge, j’ai réalisé que j’avais cette étiquette de fille d’immigrés parce que j’avais hérité du statut d’immigré, du statut légal et du racisme social envers mes parents, même si je suis née dans ce pays », explique-t-elle. Et d’ajouter : « Vous assumez un rôle et des responsabilités qui ne sont pas de votre âge, le stress permanent dû à la peur des institutions entre autres. À l’âge adulte, vous vous voyez comme une fille sans défense… »

Safia dénonce par ailleurs le racisme institutionnel envers les étrangers. « Quand le fils du Maure parle amazigh et espagnol, il n’est pas assez intégré. Mais quand le fils d’un Français parle français et espagnol, c’est un vrai mérite », déplore-t-elle. « On essaie de renier ses racines et sa culture pour ne pas subir tant de rejet et de violence. […] C’est à l’école que les filles de migrants et de personnes de couleur subissent les premières violences et discriminations. Structurellement, le système est raciste, donc l’éducation est raciste aussi, et les enseignants sont racistes », insiste Safia.

Tags : Racisme - Espagne - Femme marocaine

Aller plus loin

Le racisme et le harcèlement subis par Bilal Hassani, racontés par sa mère

Le chanteur d’origine marocaine Bilal Hassani, qui a représenté la France à l’Eurovision en 2019 et qui a participé à Danse avec les stars, diffusée sur TF1, continue de faire face à...

Un livre dévoile le racisme au sein de la police française

Le journaliste Valentin Gendrot, 32 ans, partage deux années d’infiltration dans la police parisienne. C’est dans Flic, où le reporter fait vivre entre autres, Violences,...

Bilal Addou dénonce le racisme et la discrimination au sein de la police néerlandaise

Un documentaire titré « The Blue Family » et diffusé récemment sur la télévision néerlandaise, fait polémique pour avoir mis le doigt sur un phénomène qui semble avoir la peau dure :...

Les saisonnières marocaines victimes de racisme en Espagne ?

Les saisonnières marocaines actuellement à Huelva, dans le sud de l’Espagne, seraient victimes de racisme. Des actes d’agressions verbales et physiques sont quotidiennement...

Nous vous recommandons

Le dirham poursuit sa baisse face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,4 % face au dollar américain et s’est déprécié de 0,27 % vis-à-vis de l’euro, au cours de la période allant du 26 août au 01 septembre. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Encore des vols France-Maroc annulés

La grève des personnels aéroportuaires à Paris-Charles de Gaulle (CDG) contraint des compagnies aériennes à annuler un vol sur cinq opérés vers plusieurs destinations dont le Maroc depuis la France.

Parc éolien de Tanger : l’offre Siemens Gamesa à nouveau rejetée

L’entreprise espagnole Siemens Gamesa a perdu une fois encore le marché pour l’exploitation et la maintenance du parc éolien de Dhar Saadane, dans la région de Tanger. Son offre a été déclarée « non conforme...

Voici les meilleures universités marocaines selon Times Higher Éducation

Pour le compte de l’année 2022, huit universités marocaines figurent dans le classement Times Higher Éducation (THE), qui concerne les 1000 meilleures universités du monde, issues de 106 pays.

L’Espagne refuse d’extrader un homme accusé d’enlèvement au Maroc

La Chambre pénale de la Haute cour nationale espagnole a rejeté la demande du Maroc d’extrader un de ses ressortissants résidant à Ceuta, et faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international pour un crime d’enlèvement à Fnideq. Pour l’Espagne, l’individu...

MRE : le port de Malaga se prépare pour une Opération Marhaba « historique »

L’Autorité portuaire de Malaga se prépare pour une Opération Marhaba qui, selon elle, s’annonce « historique » après deux années d’annulation pour raison de crise sanitaire et de crise diplomatique entre l’Espagne et le...

Bond du marché immobilier au Maroc

Les transactions immobilières ont repris pour l’ensemble du secteur. Les derniers chiffres laissent apparaître une forte hausse de l’offre et la demande au troisième trimestre de cette année.

Fabriquée au Maroc, la Citroën Ami est un (peu) plus chère

Citroën vient d’augmenter, en ce début d’année, le prix de son modèle 100 % électrique Ami, produit au Maroc et accessible sans permis.

Maroc : quel est le budget du palais royal pour 2022 ?

Le budget du palais royal s’élève 543 millions de dirhams, selon le projet de loi de finances 2022 adopté lundi dernier par le gouvernement. Ce même montant était alloué à l’institution royale l’année...

Adil Rami et sa nouvelle compagne en vacances à Marrakech

Le footballer français d’origine marocaine Adil Rami et sa nouvelle compagne, l’ex-candidate de télé-réalité Léna Guillou passent actuellement des vacances de rêve à Marrakech.