Recherche

Victime de son succès, Royal Air Maroc recrute

© Copyright : DR

17 juin 2021 - 14h19 - Economie - Par: J.K

Pour répondre à la forte demande enregistrée suite à la baisse des prix de ses billets,Royal Air Maroc  vient de lancer un avis de recrutement de 24 pilotes de ligne. Au regard de ses démêlés judiciaires avec certains de ses anciens pilotes, membres de l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) licenciés en raison de la crise sanitaire, la compagnie nationale marocaine met ces recrutements sous conditions.

« Avis de sélection de 24 candidats destinés à devenir sous certaines conditions des pilotes de ligne du groupe Royal Air Maroc ». C’est l’annonce faite par la compagnie aérienne nationale, rapporte Hespress. L’avis de recrutement de RAM précise « qu’aucune garantie d’embauche dans les compagnies du groupe n’est accordée aux candidats, le recrutement étant subordonné aux besoins réels du groupe à la date d’obtention du diplôme ».

À lire : À Casablanca, le mouvement de protestation des pilotes de Royal Air Maroc se poursuit

De plus, détaille la même source, toute personne désireuse de postuler pour ce recrutement qui a lieu durant ce mois de juin et dont la rentrée académique est prévue dès mi-septembre 2021, doit être de nationalité marocaine, titulaire d’un Bac scientifique, âgée de moins de 27 ans (à la date de diffusion de l’annonce). Il doit avoir suivi avec succès les classes préparatoires Math Sup/Math Spé, Maths Physique (MP) ou Physique et Sciences de l’Ingénieur (PSI) et passé avec succès le Concours National Commun Marocain (CNC) de 2021, ou avoir un diplôme d’ingénieur d’état marocain, ou un diplôme d’ingénieur étranger avec l’équivalence d’ingénieur d’état marocain.

À lire : Impossible entente entre Royal Air Maroc et ses pilotes !

Cet avis de recrutement, indique le média, ne suscitera pas l’empressement des pilotes licenciés pour regagner leurs places. Et pour cause, l’AMPL souhaitant une réinsertion des 65 pilotes remerciés, avait fait part de sa proposition au top management de RAM en septembre 2020, « afin d’entamer un dialogue responsable et apaisé en vue d’annuler les licenciements économiques et procéder à la réintégration » des pilotes concernés, ou lancer une grève en cas de refus. N’ayant pas apprécié cette menace de grève, le top management de RAM a entamé un procès pour la dissolution de l’AMPL, qui a « adressé plusieurs correspondances au plaignant (la RAM), comprenant notamment des doléances professionnelles que le législateur interdit aux associations d’aborder, car étant du ressort exclusif des syndicats », oppose RAM qui, tirant leçon, fixe les « conditions de recrutement ».

Mots clés: Royal Air Maroc (RAM) , Transport aérien , Emploi

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact