Recherche

À Casablanca, le mouvement de protestation des pilotes de Royal Air Maroc se poursuit

© Copyright : DR

20 septembre 2020 - 19h40 - Economie

Les membres de l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) ont une fois de plus tenu leur rassemblement devant le siège de Royal Air Maroc (RAM) à Casablanca. Ils protestent contre le « licenciement abusif » des leurs.

C’est devenu un rassemblement quotidien. L’AMPL lutte pour la réintégration de ses membres qui sont victimes d’un "licenciement abusif". La gouverneure de Hay Hassani avait donné carte blanche à RAM pour supprimer des emplois, le 31 août dernier. La compagnie aérienne a licencié 140 salariés pour des motifs économiques. Il s’agit de 65 pilotes, 59 salariés du personnel navigant commercial et 16 salariés du personnel au sol.

Ces licenciements n’ont pas été du goût de l’AMPL qui s’est engagée dans un bras de fer avec le management de RAM. Elle exige la réintégration immédiate des 65 pilotes licenciés. Toutefois, elle a fait des propositions à la compagnie aérienne, lesquelles n’ont pas reçu jusque-là son assentiment.

Les sit-in sont devenus un moyen de pression de l’AMPL sur la direction de la compagnie aérienne. Seulement, ces manifestations interviennent à un moment où se tiennent des réunions restreintes rassemblant direction et membres du personnel. RAM se prépare à une nouvelle vague de licenciements. Son PDG Abdelhamid Addou a d’ailleurs échangé avec une quarantaine de pilotes au cours de la semaine.

Mots clés: Casablanca , Emploi , Royal Air Maroc (RAM)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact