Recherche

Ramadan 2020 en France : la date de la nuit de doute est connue

© Copyright : DR

9 avril 2020 - 16h30 - Monde

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a fixé la nuit de doute au 23 avril prochain et le mois de Ramadan de cette année 1441 de l’hégire au 24 avril 2020.

Selon le CFCM, cette date est retenue parce que la nouvelle lune du mois de ramadan sera visible sur une grande partie du continent africain et du continent américain pendant cette période. D’après la même source, le mois de Chaabane a débuté dans certains pays le 25 mars 2020 et pour la majorité des musulmans, le 26 mars 2020.

Le CFCM craint par ailleurs le prolongement du confinement en France jusqu’au début du mois de juin 2020. Pour le Conseil, l’interdiction de tout rassemblement physique de personnes ainsi que la fermeture des lieux de culte pendant toute cette période de confinement aura pour conséquence la suspension de nombreuses activités du mois de Ramadan, du moins dans leurs formes habituelles. Dès lors, elle a invité chaque musulman au respect scrupuleux des mesures imposées par les autorités ainsi qu’à l’accomplissement des prières journalières à leurs domiciles, conformément aux principes et aux valeurs de la religion dans ce contexte d’épidémie.

En ce qui concerne la pratique du jeûne, le Conseil estime qu’il "dépend intrinsèquement et individuellement de chacun là où il se trouve". "Cette pratique n’est donc pas affectée directement par le contexte actuel : celles et ceux qui remplissent les conditions du jeûne et sont en mesure de l’observer, l’observeront comme d’habitude.", a-t-il précisé. Il a par ailleurs invité ceux qui ont une dérogation reconnue, à prendre conseil auprès du médecin traitant et suivre l’avis d’une autorité religieuse compétente.

S’agissant de la prière du Tarawih, le Conseil soutient qu’au regard de l’avis du Cheikh Khalil, référence notable de l’école malékite dans son recueil, il "est possible à chacun et à chacune d’accomplir chez soi, en toute sécurité et toute sérénité, la prière de Tarawih".

Le Conseil a également insisté sur le respect du confinement. Il promet mettre à disposition, tous les moyens nécessaires pour que son site officiel soit un lieu virtuel de ressourcement et d’élévation spirituelle. Il "appelle également toutes les forces vives de notre communauté à y contribuer par des interventions orales ou écrites, des récitations du coran, des invocations, …, et tout ce qui peut constituer une alternative à la rencontre physique".

Quant au moment de partage du repas de rupture de jeûne, il a annoncé l’élaboration de nombreuses idées alternatives pour que l’esprit de partage de ce mois béni perdure, malgré les difficultés. "Des distributions de repas répondant aux restrictions en vigueur, pourront faire l’objet d’une concertation avec les autorités locales et faire appel à l’entraide entre les différents acteurs associatifs", a-t-il conclu.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact