Réaction du Polisario suite au discours du roi Mohammed VI

1er août 2021 - 20h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Polisario a réagi au discours du roi Mohammed VI prononcé samedi à l’occasion de la fête du trône, dans lequel il a réitéré sa main tendue à l’Algérie et prôné la paix. Il estime que ce discours « vise à gagner du temps pour planifier des projets contre le peuple “sahraoui” et les peuples de la région ».

« Le discours du roi du Mohammed VI à l’occasion de la fête du trône contredit totalement les actions du Maroc et ne vise qu’à gagner plus de temps pour faire venir plus de matériel militaire et préparer toutes les conspirations et intrigues contre le peuple sahraoui, le peuples de la région et du continent africain », a commenté le « ministère sahraoui » de l’Information dans un communiqué. Selon lui, le discours du souverain est « caractérisé par des paroles douces risquées et exagérées, dans le but de dissimuler délibérément sa cause du retour de la guerre dans la région du fait de son déni de l’accord de paix qu’il avait signé avec le parti sahraoui ».

À lire : Le roi Mohammed VI tend la main à l’Algérie

Dans son discours, «  le roi du Maroc a tenté de présenter son régime agressif et expansionniste comme aspirant à la paix, à la stabilité, à la coopération et à la fraternité à un moment où le monde entier sait que le Maroc, depuis 1975, date de son invasion militaire du territoire de la « République sahraouie », est devenu un État qui constitue une menace pour la sécurité et la stabilité de toute la région et sa guerre expansionniste est la seule raison qui entrave l’intégration économique et politique du Maghreb  », souligne le communiqué.

À lire : Frontières Maroc-Algérie : nouvel appel du roi Mohammed VI

« Le sabotage du cessez-le-feu, le retour de la guerre et l’entrave aux efforts de la communauté internationale visant à ramener la paix entre le Maroc et la « République sahraouie » en respectant les exigences de la légalité internationale inscrites dans la Charte des Nations Unies et l’Acte constitutif de l’Union africaine et leurs résolutions sont ce qui prouve que le discours n’est rien de plus qu’une dissimulation d’une réalité existante qui menace d’intensifier les affrontements militaires et diplomatiques tant que le Maroc insistera pour s’engager dans toutes sortes de marchés menaçant qui ont amené des corps étrangers dans la région », poursuit le communiqué.

À lire : Discours du Trône du roi Mohammed VI (intégral)

Le « gouvernement sahraoui » appelle par ailleurs le Maroc « à mettre fin à son occupation et à ouvrir une page qui permettrait la paix entre tous sur la base du respect de l’intégrité nationale et territoriale de chaque pays. »

Sujets associés : Algérie - Mohammed VI - Polisario - Fête du Trône

Aller plus loin

La reprise des vols entre les Îles Canaries et Laâyoune ne plait pas au Polisario

La reprise des vols entre les Îles Canaries et Laâyoune n’est pas du goût du Polisario. Ce dernier menace la compagnie aérienne espagnole, Binter de poursuites judiciaires.

Discours du Trône du roi Mohammed VI (intégral)

Le Roi Mohammed VI a adressé un discours à la nation, ce samedi 31 juillet 2021, à l’occasion de la Fête du Trône. En voici l’intégralité.

Près de 70% des Marocains défavorables à l’ouverture des frontières avec l’Algérie

En tout, 67 % des Marocains ne sont pas favorables à l’ouverture des frontières avec l’Algérie, un souhait exprimé par le roi Mohammed VI dans le discours prononcé à l’occasion...

Le roi Mohammed VI tend la main à l’Algérie

Le roi Mohammed VI entend œuvrer pour « l’établissement de relations bilatérales fondées sur la confiance, le dialogue et le bon voisinage » entre le Maroc et l’Algérie. Dans ce...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Fête du trône : le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 1769 personnes

Le roi Mohammed VI a gracié 1769 détenus condamnés par différents tribunaux marocains dans le cadre de la célébration de la fête du trône.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Aïd Al Mawlid : le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 672 personnes

Le roi Mohammed VI a gracié 672 personnes à l’occasion de l’Aïd Al Mawlid Annabawi, célébré ce dimanche 9 octobre au Maroc. Ces détenus avaient été condamnés par différents tribunaux du Royaume.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Mohammed VI, marque déposée

Le roi Mohammed VI tente de mettre définitivement fin aux tentatives d’usurpation de titre et/ou fraude. Son nom devient une marque déposée.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Le roi Mohammed VI ordonne de réformer le Code de la famille

Le roi Mohammed VI fait de la promotion des questions de la femme et de la famille sa priorité. Dans ce sens, il a adressé une correspondance au chef du gouvernement Aziz Akhannouch relative à la révision du Code de la famille.