Les ambitions marocaines de Renault

29 juillet 2021 - 14h20 - Economie - Ecrit par : J.K

Renault renforce sa présence au Maroc à travers la signature d’une nouvelle convention. Cet engagement vise à atteindre un sourcing local à 2,5 milliards d’euros dès 2025 et une cible de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires à terme.

Dans le cadre du plan d’accélération industrielle, le groupe Renault vient de conclure une convention avec le ministère de l’Industrie, du commerce, et de l’économie verte et numérique pour une amélioration de son écosystème. Cette convention vient prouver l’accompagnement effectif et continu du Maroc au développement de l’activité du Groupe dans le royaume et du secteur industriel automobile marocain en général. Cette détermination favorisera également l’installation de nouveaux fournisseurs et l’affermissement des sites déjà présents, sans oublier le développement de la filière industrielle marocaine et l’industrialisation des nouveaux projets de véhicules des marques de Renault Group à haute valeur technologique.

Par ailleurs, pour être en phase avec la nouvelle tendance mondiale de production de véhicules respectueux de l’environnement, Renault Maroc projette l’industrialisation de nouvelles voitures qui disposeront des technologies d’électrification au sein des deux sites marocains du groupe. Une démarche qui montre que le Groupe s’inscrit dans le sens de l’impulsion du ministère en termes de décarbonisation de l’industrie et la création d’une filière d’énergies vertes à des prix compétitifs.

Il faut noter qu’en dépit de la crise sanitaire et ses répercussions sur les acteurs économiques, Renault Group Maroc a réussi à atteindre plus de 60% de taux d’intégration locale en 2021, sur 1,5 milliard d’euros de CA et 65% d’intégration locale prévu pour 2023, respectant ainsi son engagement signé le 8 avril 2016 avec le Maroc en présence du Roi Mohammed VI.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Renault - Automobile - Environnement - Industrie - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies

Aller plus loin

« Mobilize Duo », la petite Renault 100% électrique fabriquée au Maroc

Dans le cadre de la célébration du dixième anniversaire de l’usine Renault à Tanger, le groupe automobile a annoncé la production dès 2023, d’un modèle de véhicule électrique...

Le taux d’intégration du secteur automobile atteint 60% au Maroc

Plusieurs objectifs prévus par le Plan d’accélération industrielle dans le secteur automobile marocain ont été réalisés. Malgré la crise du Covid, le secteur affiche un taux...

Renault mise sur l’hybride et l’électrique au Maroc

Après une année 2021 globalement satisfaisante, le groupe Renault a décidé d’élargir ses perspectives de développement au Maroc, misant cette année sur l’électrique et l’hybride.

« Renaulution » : le Maroc fait partie de la stratégie Renault

Le groupe Renault veut redresser ses marges en produisant moins, en étant plus économe et en ne visant rien que les marchés plus rentables. Ainsi se résume le nouveau plan «...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici les voitures les plus vendues

Les ventes de voitures neuves au Maroc ont atteint 12 084 unités au mois de janvier, marquant une hausse de 6,63 % par rapport à janvier de l’année précédente, selon l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

Maroc : le chantier de maintenance des aéronefs militaires s’accélère

Le Maroc s’active pour la mise en place d’un écosystème d’industries dédiées à la maintenance d’avions militaires. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle.

La future Dacia C-Néo fabriquée au Maroc ?

Dacia élargira sa gamme en 2026 avec une voiture familiale hybride 4x4 baptisée C-Néo qui disposera également d’une version berline. Le véhicule sera probablement fabriqué au Maroc.

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Une boule de feu repérée au-dessus du Maroc

Le ciel marocain a été illuminé dans la nuit du 5 septembre par une boule de feu provoquée par la chute d’une météorite.

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.

Capgemini a recruté cette année 2000 ingénieurs au Maroc

Le Maroc entend devenir l’une des destinations mondiales de l’ingénierie technologique. À cet effet, le gouvernement a signé, mardi, deux mémorandums d’entente avec Capgemini, entreprise internationale spécialisée dans le conseil et la transformation...

Le Maroc dans le top 10 des marchés mondiaux de Renault

Le Maroc est désormais le dixième marché mondial de Renault et le premier de toute la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) en termes de ventes, avec 44 497 véhicules vendus au cours des neuf premiers mois de l’année 2023.