Maroc : rien d’officiel pour les voyages touristiques

10 septembre 2020 - 08h30 - Economie - Ecrit par : J.K

Si les étrangers et les visiteurs professionnels peuvent désormais débarquer des vols spéciaux à condition de bénéficier d’une invitation des entreprises et d’une réservation des hôtels, les professionnels du tourisme marocain attendent d’être éclairés.

La décision d’intégrer les visiteurs professionnels a été prise par le ministère des Affaires étrangères à la demande de la CGEM. Ces visiteurs doivent respecter les mesures sanitaires édictées par les autorités, notamment l’obligation d’effectuer préalablement les tests requis de dépistage du Covid-19. Une décision confirmée dimanche dernier par un courrier interne des affaires consulaires et sociales adressé à la direction du transport aérien.

Aucun texte officiel ne parle de réouverture de frontières, mais plutôt d’une facilitation d’accès au territoire national au profit des étrangers et des visiteurs professionnels, lit-on sur l’Economiste.

Ce manque de détail perturbe les professionnels du tourisme qui, toutefois, se réjouissent d’une potentielle réouverture. La compagnie aérienne Royal Air Maroc s’est empressée d’augmenter ses capacités. Il faut dire que le tourisme au creux de la vague depuis mars dernier s’accroche à tout espoir de reprise pour ne pas perdre l’année 2021.

Pour Lahcen Zelmat, président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière, le ministère des Affaires étrangères doit donner des dates et des détails sur l’ensemble du process, y compris l’obligation des tests de dépistage.

« Tout comme la fermeture des frontières aux touristes a été décidée et communiquée par le gouvernement, l’ouverture doit bénéficier de la même procédure », indique un voyagiste de Marrakech.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transport aérien - Tourisme - Hôtellerie - Restauration - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Royal Air Maroc : 200 avions prévus d’ici 2037

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le Président-directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou, ont procédé mardi à Rabat, à la signature du contrat-programme 2023-2037. Objectif, améliorer l’attractivité de la destination Maroc et...

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.

Embellie du tourisme marocain grâce aux MRE

Au Maroc, le tourisme a connu une forte embellie en juin et juillet grâce notamment à l’afflux des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Mais la sortie de crise n’est pas pour demain.

Maroc : une seconde vie pour les hôtels fermés

Dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) et de la Coupe du monde 2030, le gouvernement d’Aziz Akhannouch travaille à redynamiser le secteur de l’hôtellerie.

Des villages marocains parmi les plus beaux du monde

Deux villages marocains figurent sur la liste des plus beaux villages du monde qui ont reçu la palme de « Best Tourism Villages 2022 » de la part de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Maroc : du changement pour l’impôt sur les revenus locatifs

Au Maroc, l’imposition des revenus locatifs a connu des modifications majeures depuis 2023. Des changements qui ont un impact significatif sur les contribuables concernés.

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.