Restriction des droits de visite en prison de Ridouan Taghi

10 mai 2023 - 20h20 - Monde - Ecrit par : A.P

Ridouan Taghi a été interdit de contacter les membres de sa famille, notamment sa mère et sa sœur, après des soupçons d’utilisation de langage codé pour échanger avec eux lors de leurs visites en prison ou lors de communications téléphoniques. C’est ce que révèle un rapport du Point de recherche et d’information sur les détenus (GRIP) en mai 2022.

La police et la justice soupçonnent Taghi de continuer à diriger son réseau criminel depuis la prison, raison pour laquelle son contact avec l’extérieur a été restreint. Le directeur de la prison de Vught (ebi), la plus sécurisée des Pays-Bas, a revu à la baisse le nombre de ses visiteurs. Il a désormais droit à un visiteur à la fois et trois au total par heure de visite. Avant, il pouvait recevoir trois visiteurs à la fois.

Youssef Taghi, le cousin de Ridouan, a été condamné en début d’année à 5 ans et demi de prison pour avoir servi d’intermédiaire pour ce dernier avec le monde extérieur. Inez Weski, l’ancienne avocate de Ridouan, est également soupçonnée de jouer le même rôle. Ridouan Taghi avait fait appel contre cette mesure de restrictions de ses visiteurs devant le Conseil de l’application des peines et de la protection de la jeunesse (RSJ), niant l’utilisation de langage codé.

À lire : Mafia marocaine aux Pays-Bas : la perpétuité requise contre Ridouan Taghi

Une requête qui a été rejetée par l’institution sur la base du rapport du GRIP qui soupçonne l’utilisation de codes dans les échanges entre Taghi et les membres de sa famille lors des visites. Ces derniers parlaient à voix basse ou trop fort et les conversations étaient parfois confuses ou en d’autres langues, selon le rapport. Des allégations rejetées par Taghi qui a demandé à écouter les enregistrements de ces échanges.

Pour rappel, Ridouan Taghi est considéré comme le chef présumé de la Mocro Maffia, la mafia marocaine active aux Pays-Bas et soupçonnée d’être impliquée dans plusieurs assassinats dans le pays, dont celui de l’avocat Derk Wiersum en 2019. Taghi et 16 autres suspects sont sur le banc des accusés dans le procès Marengo, ouvert depuis 2020. Ils sont accusés d’une série de meurtres et de tentatives de meurtres.

Sujets associés : Pays-Bas - Prison - Mocro Maffia - Ridouan Taghi

Aller plus loin

La Mocro Maffia sous pression : arrestation clé à Dubaï

Les autorités des Émirats arabes unis ont procédé à l’arrestation du fils du chef présumé de la Mocro maffia, Ridouan Taghi, soupçonné notamment d’être impliqué dans des...

Mocro Maffia : Inez Weski, avocate de Ridouan Taghi, sort de prison

Inez Weski, ancienne avocate de Ridouan Taghi, l’un des chefs de la mafia marocaine aux Pays-Bas (Mocro maffia), a été libérée après un mois et demi de détention. Sa libération...

Arrestation aux Pays-Bas de l’avocate néerlandaise de Ridouan Taghi

La police de Rotterdam a arrêté vendredi Inez Weski, l’avocate néerlandaise de Ridouan Taghi, chef de la Mocro maffia, le réseau criminel marocain actif aux Pays-Bas et en...

Pays-Bas : lourdes condamnations pour des membres de la Mocro Maffia

Anouar Taghi, le cousin de Ridouan Taghi, le chef de la Mocro maffia, et Sezer B., encourent des peines de 26 et 18 ans de prison pour leur implication présumée dans...

Ces articles devraient vous intéresser :